Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Société / UA – Jeunesse : Alpha Condé et Idriss Déby à la manoeuvre

UA – Jeunesse : Alpha Condé et Idriss Déby à la manoeuvre

L’ouverture au Tchad du Forum Panafricain de la Jeunesse au Tchad à N’Djamena. Désigné par ses pairs champion africain pour l’organisation du Forum de la jeunesse de l’UA, le président Idriss Déby est l’hôte du Forum qui a débuté au cœur d’un complexe hôtelier flambant neuf, le Radisson Blu.

Par la rédaction

Tout juste inauguré pour l’occasion, le Radisson Blu est le haut lieu du Forum Panafricain de la Jeunesse.

Gigantesque presque pharaonique, le complexe hôtelier devait accueillir un précédent Sommet de l’UA. Séance de rattrapage donc ce jeudi.

Dans une salle plénière dédiée à la circonstance, le discours haut en couleur de la la présidente de l’Union Panafricaine des Jeunes (UPJ), Francine Muyumba a rencontré un écho très important. Mme Muyumba, la jeune leader de l’UA a rendu un hommage vibrant au président Idriss Déby et au président en exercice de l’UA, le président de la Guinée Alpha Condé pour leur engagement vis-à-vis de l’émancipation de la jeunesse.

Le continent compte près de 700 millions de jeunes africains. L’Afrique dispose d’un potentiel immense au regard du défi démographique qui se présente. ​Les moins de 25 ans représentent 20% de la population du continent africain, soit 200 millions de personnes. ce qui donne le vertige mais encore plus le tournis lorsque la Banque mondiale annonce que 260 millions de jeunes sont sans travail dans les pays émergents.

En prélude au Forum panafricain de la jeunesse prévu du 29 juin au 1er juillet 2017 à N’Djamena, la tenue du forum avec pour thème, « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse » doit permettre aux dirigeants de l’Union africaine (UA) de consulter les jeunes pour leurs contributions au rapport du champion du thème. Un rapport qui sera présenté lors du prochain sommet des Chefs d’Etat de l’UA prévu début juillet prochain.

Francine Muyumba Présidente de l’Union Panafricaine de la Jeunesse a exprimé le souhait des actions concrètes et palpables naitront après ce forum. Cette dernière a même plaidé en faveur d’un second mandat comme champion africain pour la Jeunesse, Idriss Déby qu’elle a salué pour son courage dans la lutte contre l’insécurité et son engagement pour la jeunesse tout comme Moussa Faki, le président de la commission de l’UA.

Une cérémonie d’ouverture marquée par des temps forts dans l’enceinte de la salle plénière. D’abord le message cinglant lancé par le vice-président de la Guinée Equatoriale, Teodorin Obiang qui a fustigé ceux qui l’accusent dans le cadre de l’affaire des biens mal acquis. Très applaudi à l’issue de son intervention, il a reçu le soutien de ses « pères africains », Idriss Déby et Alpha Condé.

L’intervention du président en exercice de l’UA, Alpha Condé a été marquée par des recommandations liées à l’indépendance du continent, indépendance financière et judiciaire. Le Pr Condé a dénoncé la CPI et annoncé la création prochaine d’une Cour Pénale Africaine pour lutter contre l’impunité. Par ailleurs, il a invité ses homologues à montrer l’exemple et la voie. « Nous ne sommes pas encore des modèles mais nous sommes en train de nous améliorer » a-t-il déclaré.

Toujours avec la même ferveur, le président du Tchad s’est fendu d’un discours résolument tourné vers la jeunesse et sonné l’alerte face au drame des migrants. Dénonçant la tragédie des jeunes migrants, il a invité la salle à une minute de silence. Par ailleurs, Idriss Déby a encouragé les jeunes à s’exprimer librement et ne pas hésiter à critiquer ceux qui les dirigent. Le président tchadien a averti face aux questions sécuritaires

« Qu’il s’agissent de Daesh, de Boko Haram, des Shebabs, un phénomène qui n’existaient pas il y a des dizaines d’années, sont aujourd’hui des réalités, sans oublier le chômage, les migrations. Des combats que nous devons mener pour donner espoir à la jeunesse africaine » a-t-il souligné.

Enfin Moussa Faki un peu plus tôt a dénoncé le fléau du terrorisme et ses conséquences sur les populations.

Durant deux jours, les travaux donneront lieu à des recommandations pour inscrire le développment de la jeunesse au cœur de l’agenda panafricain.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )