Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Togo, tête de pont des investissements allemands en Afrique de l’ouest

Togo, tête de pont des investissements allemands en Afrique de l’ouest

Initié en 2016 au Togo dans l’optique de booster la coopération multiforme entre Berlin et Lomé, le Forum «Printemps de la coopération germano-togolaise» prend irrémédiablement en 2017 une dimension régionale. Pour le plus grand bonheur et au bénéfice des liens économiques entre l’Allemagne et l’Afrique de l’ouest.

Par Emmanuel-Gaël Gade

Plusieurs Etats francophones d’Afrique de l’ouest vont à partir de cette année 2017 tirer un grand profit de la tenue du Forum «Printemps de la coopération germano-togolaise» qui nourrit plus que jamais l’ambition de ratisser large à l’échelle régionale, après le succès suscité par sa tenue en 2016. «Les énergies renouvelables et la santé» sont les deux thématiques nouvelles qui seront au cœur des échanges durant ce Forum du 03 au 05 avril 2017 dans la capitale togolaise.

En attendant l’édition 2018 de ce Forum économique qui devrait voir définitivement asseoir sa réputation régionale, l’an II de cette grand-messe économique entre Berlin et des Africains de l’ouest connaît la participation active de tous les pays de l’hinterland de l’Afrique occidentale: le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Les délégations de ces pays sahéliens et enclavés ont été conduites au «Printemps de la coopération germano-togolaise 2017» par les respectifs chefs de la diplomatie de ces Etats, accompagnés de délégations d’hommes d’affaires.

Toutes choses qui amènent Robert Dussey (ministre togolais des Affaires étrangères et principal initiateur de ce Forum) à faire de la prospective économique! En soulignant que le «Printemps de la coopération germano-togolaise va probablement changer de dénomination dès 2018, dans l’optique de réunir davantage d’Etats ouest-africains» pour approfondir la coopération bilatérale de l’Afrique occidentale avec l’Allemagne (1ère puissance économique de l’Europe).

De l’avis du sieur Dussey, ce Forum devrait s’ouvrir dès sa 3ème édition en 2018 soit à l’ensemble de l’espace UEMOA (Union économique regroupant tous les Etats ayant en partage le Fcfa en Afrique occidentale) ou carrément à toute la CEDEAO (Communauté économique ouest-africaine formée de 15 Républiques). «Cette ouverture et cette perspective régionales de ce Forum tiennent à cœur au Président togolais Faure Gnassingbé, car la régionalisation de pareilles rencontres a des incidences directes et indirectes sur toutes les couches des populations des Etats concernés», renforce le chef de la diplomatie togolaise.

Axe Allemagne-Afrique : Aller crescendo

Contrairement à l’édition 2016 du «Printemps de la coopération germano-togolaise», plus d’une quarantaine d’hommes d’affaires allemands sont attendus du 03 au 05 avril à l’hôtel Sarakawa de Lomé pour l’édition 2017 de ce Forum. Signes irréfutables de la grandissante dimension que prend cette rencontre de partages entre opérateurs économiques, politiques allemands et leurs homologues d’Afrique de l’ouest, environ 280 rencontres «B to B» (business to business) et «G to B» (government to business) sont programmées durant ce Forum. L’autre temps fort de cette grand-messe 2017 devrait être l’annonce, au terme des travaux, de la naissance d’une CCPAF (Chambre de Commerce germano-pays africains francophones) dont le siège sera à Lomé.

Siège de plusieurs banques régionales de développement, d’une banque panafricaine (Ecobank) et abritant le hub de plusieurs banques commerciales à vocation sous-régionale, Lomé dispose aussi du seul Port en eau profonde dans toute l’Afrique occidentale.

crédits image : @afriqueinside

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )