Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Togo : bientôt une chambre de commerce germano-pays africains francophones

Togo : bientôt une chambre de commerce germano-pays africains francophones

Preuve de la place grandissante que prend la tenue du Forum germano-togolais dans l’agenda diplomatique togolais, cette rencontre (qui n’est pourtant qu’à sa deuxième édition) enregistre une participation de choix de diverses personnalités étrangères invitées.

Par Par Emmanuel-Gaël Gade

Principaux invités de l’édition 2017 de cette grand-messe germano-africaine au Togo, les pays sahéliens de l’Afrique de l’ouest sont représentés à Lomé par leurs ministres des Affaires étrangères respectifs. Il s’agit d’Alpha Barry pour le Burkina Faso, Abdoulaye Diop du Mali et d’Ibrahim Yacouba du Niger. Ces chefs de la diplomatie de ces Républiques enclavées sont accompagnés de décideurs économiques de chacun de leur pays.

Côté allemand, outre la quarantaine d’hommes d’affaires, la délégation comprend des politiques comme Johannes Selle, président du Groupe d’amitié Allemagne-Togo au Bundestag (Parlement fédéral), Peter Stein, vice-président du Groupe d’amitié précité, Stephan Meyer, Rapporteur (CDU/CSU) au Comité de la politique intérieure, et de Margaret Horb, membre du Comité des finances du Bundestag. Tilo Braune, ancien secrétaire d’Etat aux Transports dans un gouvernement fédéral allemand est aussi de la partie.

Regroupement de sociétés allemandes opérant en Afrique, l’Afrikaverein, est également représenté à ce Forum de Lomé. Idem pour des entreprises allemandes comme GMBH, MBE, Inros Lackner. «Les sociétés allemandes ont beaucoup d’expériences dans de nombreux domaines qui intéressent les Togolais. Nous avons chez nous des standards très élevés en terme de savoir-faire et de qualité», a vanté Christoph Sander, actuel ambassadeur d’Allemagne au Togo, pour saluer le choix des opérateurs économiques ouest-africains de se tourner vers la République fédérale d’Allemagne.

La future Chambre de commerce germano-pays africains francophone à Lomé

Les énergies renouvelables et la santé constituent les deux nouvelles thématiques introduites au menu de l’édition 2017 du Forum germano-togolais. «L’investissement allemand au Togo est l’un des plus dynamiques dans le lot des apports économiques européens dans notre pays ces dernières années», souligne Robert Dussey, chef de la diplomatie togolaise pour corroborer les bienfaits de l’axe Berlin-Lomé.

L’annonce de l’ouverture d’une CCPAF (Chambre de Commerce germano-pays africains francophones) dont le siège sera à Lomé est attendue au terme des trois jours d’échanges entre acteurs politiques et économiques ouest-africains et leurs homologues allemands. Une dynamique et une nouvelle donne qui devraient amener les autorités togolaises à élargir dès 2018 ce Forum à l’ensemble des Etats de l’UEMOA (regroupement de huit pays d’Afrique de l’ouest) ou de la CEDEAO (Communauté regroupant l’ensemble des 15 Etats d’Afrique occidentale).

(en Une : le Pr. Robert Dussey, ministre de la coopération et des Affaires Etrangères du Togo et son homologue burkinabé, Alpha Barry)

Crédit Photo/ – AI, E. G. & Dodo Abalo

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )