lundi, 20/2/2017 | 2:16 UTC+1
Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / Terrorisme au Maghreb: les touristes sont ils vraiment en danger?

Terrorisme au Maghreb: les touristes sont ils vraiment en danger?

Deux jours après l’exécution d’un otage français en Algérie par un groupe armé se réclamant de l’Etat islamique, le Maghreb a été placé en zone à risques pour les ressortissants français. Mais qu’en est-il réellement ?

Algérie, Maroc, et Tunisie ont été placés par le ministère des Affaires étrangères français comme étant des zones à risques pour les ressortissants de l’hexagone. Désormais ces trois pays se retrouvent sur la même liste que l’Afghanistan ou l’Irak, un choix qui fait déjà polémique notamment en Afrique du Nord où le tourisme, notamment au Maroc et en Tunisie, compte pour une part importante du PIB. Cette décision du quai d’Orsay a soulevé un certain nombre de craintes chez les professionnels du secteur et pourrait à terme provoquer de fortes secousses pour les économies concernées. Car si les français sont aujourd’hui invités à ne pas se rendre dans ces pays ou à être très prudents, il est certain que la majeure partie des occidentaux et des pays faisant partie de la coalition qui lutte contre l’Etat islamique en Syrie et en Irak feront la même chose.

Si le risque terroriste est effectivement plus élevé en Afrique du Nord qu’il y a quelques semaines, notamment en ce qui concerne les ressortissants étrangers, il n’en reste pas moins que le principe de précaution est parfois considéré comme étant excessif. La plupart des grands pôles touristiques du Maghreb représentent en réalité peu de risques. C’est notamment le cas de Marrakech, Casablanca, Fès, Tunis ou encore Djerba par exemple. Si les touristes doivent faire attention, il n’en reste pas moins que la psychose n’a pour le moment pas de raison d’avoir lieu. Les forces de police sont en nombre dans ces aires traditionnelles de présence touristique et par ailleurs les contrôles sont renforcés.

Les zones à risques

Si les grandes villes semblent pour le moment relativement hors de danger en ce qui concerne d’éventuelles actions terroristes à l’encontre des étrangers, un certain nombre de régions sont néanmoins à éviter mais il n’y a aucune nouveauté concernant ces dernières. Le sud algérien reste un endroit très risqué et les excursions touristiques aux environs de Tamanrasset ont cessé pour la plupart depuis plusieurs années. Il en va de même pour la Kabylie qui est considérée depuis longtemps comme un endroit dangereux puisque des poches de terroristes continuent de s’attaquer aux forces de sécurité depuis des années et que des responsables d’Aqmi sont dans la région. Du côté de la Tunisie c’est à la frontière algérienne que les touristes doivent se montrer les plus prudents d’autant qu’un certain nombre de manœuvres militaires sont toujours en cours pour tenter de déloger des terroristes. Au Maroc c’est tout le sud qu’il faut éviter, zone considérée comme dangereuse également depuis des années.

Le classement en zone rouge de tout le nord de l’Afrique mais également plus largement de la moitié du continent pourrait provoquer un arrêt soudain du tourisme de masse. L’Algérie qui a décidé depuis peu de temps d’envisager d’ouvrir le pays plus largement au tourisme risque de se retrouver dans une situation dommageable. Quant au Maroc et à la Tunisie qui attirent chaque année des millions d’occidentaux, il est certain que l’impact sera réel. Reste désormais à savoir quelle en sera l’intensité.

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )