You are here:  / À LA UNE / Economie / Le startuper Boris Padonou, fleuron du numérique  

Le startuper Boris Padonou, fleuron du numérique  

La fleur de  l’âge, mais déjà un parcours qui se laisse apprécier. Passionné du numérique, Boris Padonou est ce jeune béninois qui construit un charisme séduisant dans le domaine de l’innovation technologique.

Par Hospice Alladayè à Cotonou

Distingué par Forbes en 2015 comme l’un des 30 jeunes bâtisseurs d’Afrique, ce jeune effacé mais ‘’effrayant’’ par la fougue et la qualité de son rêve, a reçu la palme d’or en janvier 2017 à travers la consécration par Facebook de l’une de ses applications modernes dans le secteur éducatif dénommé Camé.

Médaillé d’or du Hackaton (meilleure application pour résoudre les challenges dans le domaine de l’agriculture) organisé au Benin dans le secteur de l’agriculture en avril 2017, il a remporté il y a quelques jours, la médaille d’or du Hackaton sous-régional qui s’est déroulé à Lomé. Le parcours laisse admiratif mais quel a été le déclic ? C’était déjà au lycée technique de Bohicon (Dans la partie centre du Bénin) que Boris et son ami Joan ont investi l’arène du numérique à travers la création de petites applications utiles. Balbutiant au départ, ce rêve s’est bonifié avec le temps à travers  la création de leur première application au début de l’année 2014. Cette innovation une fois téléchargée permettait à l’utilisateur qui voyage à l’intérieur du pays (Benin) d’écouter les sonorités musicales spécifiques à chaque localité qu’il traverse et ceci, de façon systématique.

Ce premier coup d’essai était en réalité un coup de maître. Boris et son équipe de virtuoses du numérique ont été conviés à Lagos au Nigeria pour un challenge panafricain dénommé Démo Africa. À ce duel, ils ont été élus parmi les 20 meilleures start-up africaines sur les 200 en lice. Ç’en était le déclic. Boris et les  siens ont monté sur l’estrade africain.

Cérémonie de remise des prix du Khula Tech au Togo

Les sollicitations étaient nombreuses mais ils ont préféré rester au pays pour créer ce qu’ils appellent un accélérateur de start-up qu’ils ont baptisé Khula tech. Il s’agit en fait d’une firme de jeunes start-up béninoises spécialisées dans l’innovation technologique. Au sein de cette firme se conçoivent et se développent des applications utiles à la société. On compte déjà à leur actif,  plusieurs applications comme la couveuse numérique, la Camé (l’application didactique composée de bibliothèque numérique et des sessions de discussion) et plusieurs autres dont surtout celui de l’adressage. Une application révolutionnaire qui enregistre déjà des milliers de téléchargement. À travers cette application, il est plus facile d’indiquer son emplacement sans le moindre effort. Il s’agit d’une version Google Maps revisitée qui permet à plusieurs utilisateurs d’indiquer facilement leur emplacement à un point du  pays.

« Pas besoin d’appareil Android. C’est juste un code à 6 chiffres qu’on envoie et le tour est joué », a-t-il déclaré.

Débordants d’énergie et d’engagement, ces jeunes sous le leadership du Chief executive officer Boris Padonou se donnent quelques petites années pour changer fondamentalement la donne.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )