Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / Sri Lanka : la mousson fait au moins 164 morts, dernier bilan

Sri Lanka : la mousson fait au moins 164 morts, dernier bilan

Il s’agit de la mousson la plus meurtière depuis plus de 10 ans au Sri Lanka. Au moins 164 morts, c’est le bilan terrible des précipitations torrentielles qui se sont abattus sur le pays vendredi dernier.

La rédaction

Les services de secours ont annoncé un dernier bilan effrayant 164 morts et 104 personnes sont toujours portées disparues tandis que 88 huit autres blessés sont hospitalisées selon le Disaster Management Centre (DWC). par ailleurs, près de 2.000 maisons ont été détruites.

Près d’un demi-millions de personnes ont été forcées de quitter leur domicile. Les secours se mobilisent tant bien que mal. Une nouvelle catastrophe a été évitée de justesse :lors d’une de ces opérations dans la ville de Baddegama, un hélicoptère militaire s’est écrasé contre une maison. Les onze membres de l’équipage sont sortis indemnes de cet accident qui n’a pas fait de victime.

On dénombre des inondations et des glissements de terrain dans cette île de l’océan Indien. L’armée est mobilisée. Sur le plan logistique, des hélicoptères, des bateaux et des véhicules aussi pour porter assistance aux sinistrés et distribuer de la nourriture et des produits de première nécessité.

Mais le Sri Lanka a également lancé un appel à l’aide internationale. L’Inde a notamment dépêché plusieurs navires militaires comptant entre autres une équipe médicale.

Ce lundi et mardi, on attend de nouvelles pluies, ce qui risque de compliquer la gestion du terrible sinistre. Les Nations unies ont annoncé qu’elles enverraient des conteneurs d’eau et des tablettes de purification de l’eau. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) doit fournir des médicaments dans les zones sinistrées.

Cette fois, il s’agit des pires inondations au Sri Lanka depuis mai 2003, 250 personnes avaient été tuées et 10.000 maisons détruites par des pluies de mousson particulièrement fortes. L’an dernier la mousson avait coûté la vie à plus de cent personnes.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )