Dimanche, 26/10/2014 | 3:53 UTC+1
You are here:  / Société / Crash du Boeing de la Malaysia Airlines : Epave localisée au large du Vietnam
Malaysia_Airlines_Boeing_777-200ER_PER_Koch-1

Crash du Boeing de la Malaysia Airlines : Epave localisée au large du Vietnam

Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines transportait 239 passagers dont 12 membres d’équipage. Le contact avec l’appareil a été perdu dans la nuit de vendredi à samedi près de l’espace aérien vietnamien, la province de Ca Mau, dans le sud du pays. Celui-ci aurait dû prendre contact avec le contrôle aérien de Ho Chi Minh-Ville à 17H22 GMT mais n’est jamais apparu et aucune balise de détresse n’a été détecté.

L’avion a quitté Kuala Lumpur samedi à 00H41, et devait arriver à Pékin à 06H30 locales (22H30 GMT vendredi). Ce n’est que deux après son décollage que l’avion a disparu selon la compagnie Malaysia Airlines.
Plus de douze heures après avoir perdu tout contact avec le Boeing 777, les autorités du Vietnam et de Malaisie n’étaient toujours pas en mesure de localiser le vol MH370. Elles ont lancé des opérations de recherche. En coordination avec la Chine et la Malaisie, le Vietnam a organisé une mission de secours.

Ce n’est que ce matin que le crash du Boeing a été confirmé par la marine thaïlandaise. L’épave aurait été localisée en mer vietnamienne. La marine thaïlandaise disposerait d’une photographie de l’avion piquant du nez. Ce que les autorités malaisiennes ne confirment pas pour l’instant. Mais ce qui étonne, c’est la fulgurance avec laquelle l’appareil a disparu. L’hypothèse d’un attentat n’est pas exclu. L’avion transportait 227 passagers dont 12 enfants en bas âge, et 12 membres d’équipage. Parmi eux se trouvaient notamment au moins 153 Chinois, 38 Malaisiens, 12 Indonésiens, 7 Australiens, 4 Américains et 4 Français.

Pour Malaysia Airlines en difficulté depuis plusieurs années, le crash du Boeing constitue un coup dur. Le pire accident dans l’histoire de la compagnie remonte à 1977 lorsqu’un appareil s’était écrasé dans le sud de la Malaisie après un détournement, tuant les 93 passagers et les sept membres d’équipage.

Sylvain Griout

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )