You are here:  / À LA UNE / Economie / Sénégal : une aide de 300 millions de dollars pour le transport public

Sénégal : une aide de 300 millions de dollars pour le transport public

La banque mondiale vient d’approuver une enveloppe de 180 milliards de FCfa, soit 300 millions de dollars, au profit du Sénégal dans le cadre du Projet pilote de système de bus rapides sur voie réservée à Dakar (BRT). L’objectif visé est d’améliorer le sous secteur des transports dans la capitale sénégalaise.

Par Hamidou Baldé
 
En vue de réduire de près de moitié la durée des trajets dans les transports publics à Dakar, la banque mondiale a accordé un prêt de 300 millions de dollars dans le financement du Projet pilote de système de Bus rapides sur voie réservée à Dakar (BRT). « Le BRT améliorera substantiellement les conditions de déplacements dans l’agglomération dakaroise qui compte actuellement 3,5 millions d’habitants et qui devrait en avoir 5 millions en 2030 », a noté Mansour Elimane Kane, ministre de l’Infrastructure, du Transport terrestre et du désenclavement du Sénégal. Selon lui, la garantie de temps de trajets plus court, l’amélioration du niveau de confort et de sécurité, à un coût acceptable pour les usagers, permettront d’atteindre les objectifs de performance économique et d’équité sociale visés par ce projet important du Plan Sénégal Émergent », a-t-il ajouté.

Pour Louise Cord, directrice des Opérations de la Banque mondiale au Sénégal, ce système de transport en commun et moins polluant aura un impact important pour la croissance économique du Sénégal. Elle a souligné que les milliers d’usagers qui se rendent chaque jour dans le centre de Dakar seront les principaux bénéficiaires de la nouvelle infrastructure. « Les emplois qualifiés créés par les opérations de BRT offriront davantage d’opportunités professionnelles aux femmes. Par ailleurs, les opérateurs de transport locaux, qui vont assurer le transport des usagers vers les lignes du BRT, auront l’opportunité d’être actionnaires dans le capital de l’opérateur BRT », a déclaré Louise Cord.

En effet, la construction d’une ligne BRT entièrement séparée de 18,3 km permettra de transporter près 300 000 passagers par jour, dont 27 000 pendant les heures de pointe, ont indiqué Tojoarofenitra Ramanankirahinaa et Franck Taillandier, chargés du projet à la Banque mondiale. Le projet inclut la construction de trois terminaux de passagers et de 20 stations, ainsi que la fourniture d’une flotte de bus et un Système de transport intelligent (STI). 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )