You are here:  / À LA UNE / Economie / Sénégal : le Plan Sénégal Emergent peut compter sur les soutiens internationaux

Sénégal : le Plan Sénégal Emergent peut compter sur les soutiens internationaux

Dans la réalisation de la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (Pse), le Millénium Challenge Corporation (Mcc) et l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (Ocde) ont promis d’accompagner le Sénégal. Ces deux structures ont fait l’annonce à l’occasion des réunions de printemps du FMI et du Groupe de la Banque mondiale, tenue semaine dernière à Washington.

Par Hamidou Baldé à Dakar

Le Sénégal peut miser sur le Millénium challenge corporation (Mcc) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (Ocde) dans la mise en œuvre de la seconde phase du Plan Sénégal émergent (Pse) qui va se dérouler sur la période 2019-2023. Cette seconde étape va mettre l’accent sur les réformes entreprises par le gouvernement. Le Sénégal en partenariat avec ces deux institutions ont organisé une importante rencontre sur les opportunités et les contraintes à l’investissement au Sénégal. La cérémonie qui a rassemblé un public d’environ 150 investisseurs s’est tenue le vendredi 21 avril 2017, au siège du MCC à Washington Dc. Le Ministre de l’économie, des finances et du plan Amadou Ba, le Secrétaire général de l’Ocde, Angel Gurria et le Directeur général par intérim du Mcc, Jonathan Nash ont échangé avec les participants sur les résultats des études diagnostics de contraintes à l’investissement réalisées par les deux institutions sur notre pays,

Le Sénégal bénéficie d’un second Compact Mcc

Le Sénégal doit bénéficier d’un second Compact du Mcc qui va se traduire par d’importants investissements dans des secteurs d’activités structurants pour le développement, annonce le ministère sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan. Expliquant que le choix de ces secteurs est précédé d’une étude diagnostic sur l’analyse de contraintes suivant un modèle développé par l’université de Harvard. Le dossier du Sénégal doit être examiné par le Conseil du Mcc le 28 juin prochain. Dans son allocution, monsieur Jonathan Nash, Président par intérim du Mcc a rappelé l’importance de l’analyse des contraintes préalable à l’exécution des projets. Cette démarche est également utilisée par les entreprises privées pour apprécier les opportunités d’investissement.

La combinaison des résultats de cette analyse des contraintes avec l’examen multidimensionnelle de l’Ocde promet de bonnes perspectives pour le Sénégal. En effet, l’Ocde a également procédé à une revue dénommée examen multidimensionnel dont le 1er volume portant sur une analyse diagnostic a été présenté. Dans son allocution, le Secrétaire général de l’Ocde, Angel Gurria, a félicité le Sénégal pour les efforts qui lui ont valu le relèvement de sa note souveraine par l’agence Moody’s. 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )