Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Sénégal : coup de pouce de la France au Train Express Régional

Sénégal : coup de pouce de la France au Train Express Régional

Le Sénégal vient de bénéficier de la France de deux accords de financement de 195 millions d’euros, soit 129,6 milliards de FCfa destinés à l’acquisition de matériel roulant ferroviaire pour la construction du Train express régional (Ter).

Le Ministre sénégalais de l’économie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, a signé, avant-hier, à Paris, deux accords de financement. Le 1er a été signé avec son homologue français Michel Sapin. Il porte sur un montant de 63 milliards 175 millions de FCFA (95 millions d’euros) et concerne un protocole financier conclu entre l’Etat du Sénégal et la République française à travers le Trésor français. Le 2nd accord finalisant la convention avec l’Afd a été signé avec le Directeur général de l’Agence française de développement (Afd) Rémy Rioux, pour un montant de 66,5 milliards de FCFA (100 millions d’euros). Ces deux (2) accords d’un montant global de 129,6 milliards de FCFA sont destinés à l’acquisition du matériel roulant ferroviaire et le ripage/renouvellement de la voie métrique, dans le cadre du projet de Train express régional (Ter) entre Dakar et Diamniadio.

Accord de prêt entre la France et le Sénégal pour financer le TER

Le Ministre Amadou Ba s’est réjoui du processus transparent mis en œuvre dans ce projet de Ter et rappelé la nécessité d’exécuter avec célérité. Il a aussi rappelé l’importance du partenariat entre le Sénégal et l’Afd avec laquelle, 21 conventions ont été signées pour la mise en œuvre du Pse, depuis la tenue du Groupe consultatif à Paris en février 2014, pour un montant total de 366 milliards de FCFA (558 millions d’euros), soit un taux de concrétisation des engagements de la coopération française de 130%. Le Ministre français de l’économie et des finances a salué le mécanisme de concurrence clair mis en œuvre dans l’attribution des marchés du Ter, au terme duquel des entreprises françaises ont été retenues. Il s’est félicité de l’exemplarité de la coopération entre les deux pays ainsi que de la volonté d’accélérer la réalisation du TER.

L’exploitation du TER confiée à la SNCF

Au cours de cette cérémonie de signature tenue à Bercy, à Paris, le Ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du Désenclavement Monsieur Mansour Elimane Kane a aussi signé un avenant au protocole d’accord avec le groupement Société nationale des Chemins de Fer Français  (Sncf)/Ratp (Régie autonome des transports parisiens) portant préparation de l’exploitation et de la maintenance du projet Ter et création d’un centre de formation dédié à la mobilité urbaine. L’Etat du Sénégal confiera l’exploitation et la maintenance du TER au groupement Sncf/Ratp, constitué sous la forme d’une société de droit sénégalais, à travers un Contrat d’Exploitation et de Maintenance d’une durée minimale de (5) cinq ans. Le ministre Mansour Elimane Kane a rappelé la complexité de ce projet structurant dont la gestion rentable doit contribuer au remboursement de l’emprunt. Il a aussi insisté sur l’importance de la maintenance et de la formation dans la gestion du TER.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )