Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / Salah Abdeslam arrêté en Belgique après quatre mois de cavale

Salah Abdeslam arrêté en Belgique après quatre mois de cavale

Salah Abdeslam, considéré comme le dernier survivant du commando responsable des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, a été arrêté vendredi au cours d’une vaste opération de police à Molenbeek, dans l’agglomération bruxelloise, a annoncé le parquet fédéral belge.

Selon les médias belges, le Français de 26 ans a été blessé à une jambe lors de son arrestation. Un autre individu a été appréhendé en même temps que lui par les forces spéciales belges, ont-ils précisé. Mais ces informations n’ont pas été confirmées dans l’immédiat.

L’opération était toujours en cours en début de soirée, deux détonations étant entendues à Molenbeek où, toujours selon les médias belges, une ou deux personnes seraient encore retranchées.

« Nous l’avons eu », a déclaré de Salah Abdeslam le secrétaire d’Etat belge à l’Asile et à la Migration, Theo Francken, sur Twitter.

La police avait perdu la trace du fugitif depuis qu’il avait été contrôlé le matin du 14 novembre à bord d’une voiture sur la route Paris-Bruxelles.

L’opération des forces de l’ordre a été lancée alors que s’achevait un Conseil européen consacré à la crise des migrants.

Le président François Hollande a vite rejoint le Premier ministre belge, Charles Michel, au siège du gouvernement belge pour suivre le déroulement de l’intervention.

« C’est très important pour les suites de l’enquête », s’est réjoui le président de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015 à Paris, Georges Fenech, en évoquant le fait que Salah Abdeslam ait été capturé vivant.

« C’est une très grande nouvelle pour les familles des victimes, qui savent aujourd’hui qu’un procès aura lieu, puisque nous avons l’un des auteurs principaux qui a été arrêté », a ajouté le député Les Républicains (LR) sur BFM TV.

Dans l’après-midi, le parquet avait annoncé que des empreintes digitales de Salah Abdeslam avaient été découvertes dans un appartement perquisitionné mardi près de Bruxelles, où deux personnes étaient parvenues à prendre la fuite.

FAUSSE IDENTITÉ

Il a indiqué en outre que l’homme abattu lors de cette opération de police franco-belge dans la commune de Forest, Mohamed Belkaïd, avait probablement eu un rôle dans les attentats de Paris sous la fausse identité de Samir Bouzid.

Selon la presse belge, un avis de recherche avait été lancé début décembre contre cet individu, alors connu sous le seul nom de Samir Bouzid, et un complice, tous deux soupçonnés d’avoir supervisé les attentats du 13 novembre en envoyant ce soir-là, de Belgique, des SMS aux assaillants.

Toujours selon la presse belge, ces deux hommes et Salah Abdeslam ont été contrôlés le 9 septembre 2015 à la frontière austro-hongroise, alors qu’ils se trouvaient à bord d’une Mercedes.

« C’est Salah Abdeslam lui-même qui est allé chercher les deux hommes en Hongrie. Ils ont été contrôlés tous les trois, le 9 septembre 2015, sur une aire d’autoroute autrichienne », a indiqué la RTBF.

C’est par ailleurs au nom de Samir Bouzid qu’un virement de 750 euros avait été fait le 17 novembre à la cousine d’Abdelhamid Abaaoud, chef opérationnel présumé des attentats de Paris et Saint-Denis tué avec celle-ci lors d’un assaut des forces de sécurité françaises le 18 novembre à Saint-Denis.

La fausse identité du troisième homme contrôlé en Autriche – Soufiane Kayal -, toujours en fuite, a servi à louer une maison dans la ville belge d’Auvelais, qui a fait l’objet d’une perquisition le 26 novembre dernier.

Reuters

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )