dimanche, 4/12/2016 | 9:21 UTC+1
Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / Sahara occidental : la Russie et le Maroc sur la même longueur d’onde
041

Sahara occidental : la Russie et le Maroc sur la même longueur d’onde

La Russie et le Maroc se sont prononcés, mardi, contre toute sortie des paramètres déjà définis dans les résolutions actuelles du Conseil de sécurité de l’ONU pour le règlement de la question du Sahara.

« La Fédération de Russie et le Royaume du Maroc ne soutiennent aucune tentation d’accélération ou de précipitation dans la conduite du processus politique, ni aucune sortie des paramètres déjà définis dans les résolutions actuelles du Conseil de sécurité » pour la recherche d’une solution à la question du Sahara, indique la Déclaration sur le partenariat stratégique approfondi entre la Russie et le Maroc publiée à l’occasion de la visite officielle du Roi Mohammed VI à Moscou.

Tout en affirmant qu’elle tenait « dûment compte » de la position du Maroc concernant le règlement de la question du Sahara, le Russie a exprimé son soutien aux efforts du Conseil de sécurité et de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU en vue de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable à la question du Sahara, « dans l’intérêt des populations et conformément aux principes et objectifs de la Charte des Nations unies ».
Moscou a également « pris note » des projets socio-économiques lancés par le Maroc dans les provinces du Sud visant le développement de cette région et l’amélioration des conditions de vie de sa population.

Tensions entre Ban Ki Moon et Rabat

Dans le même temps, la polémique enfle entre Ban ki Moon le patron de l’ONU et le Maroc.

Rabat a décidé une réduction significative des effectifs de la MINURSO plus particulièrement le segment politique de la mission des Nations Unies au Sahara selon un communiqué royal.

Le Royaume a également décidé l’annulation de la contribution volontaire qu’il accorde au fonctionnement de la MINURSO et l’examen des modalités de retrait des contingents marocains engagés dans les Opérations de Maintien de la Paix, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Ces mesures interviennent, poursuit le communiqué, suite aux déclarations « inacceptables » du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et à ses agissements « inadmissibles » durant sa récente visite dans la région.

« Le Royaume du Maroc se réserve le droit légitime de recourir à d’autres mesures, qu’il pourrait être amené à prendre, pour défendre, dans le strict respect de la Charte des Nations Unies, ses intérêts supérieurs, sa souveraineté et son intégrité territoriale », ajoute le texte du communiqué.

La rédaction avec APA

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )