dimanche, 11/12/2016 | 1:16 UTC+1
Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Uncategorized / Rwanda : les investissements directs étrangers en hausse de 78,1%
rwanda

Rwanda : les investissements directs étrangers en hausse de 78,1%

Les Investissements directs étrangers (IDE) au Rwanda ont augmenté de 78,1 %, selon le Recensement des capitaux privés étrangers (FPC) de 2015 publié jeudi par la Banque nationale du Rwanda.

Les participations d’investisseurs étrangers vers ce petit pays d’Afrique centrale s’élevaient à 458,7 millions de dollars en 2014, contre 257,6 millions de dollars en 2013.

« L’augmentation des IDE est attribuée aux conditions favorables d’investissement au Rwanda ainsi qu’à l’attractivité de ce pays pour les capitaux étrangers », indique le rapport de la Banque nationale du Rwanda.

Expliquant cette croissance des investissements, Francis Gatare, directeur exécutif du Bureau de développement du Rwanda, a rappelé que le Rwanda avait simplifié ses procédures d’investissement afin de permettre aux investisseurs d’explorer pleinement les opportunités commerciales inexploitées.

« Les investissements directs étrangers progressent très vivement. Nous estimons que les flux d’IDE devraient augmenter considérablement du fait de l’amélioration du climat des affaires. Le Rwanda reste une terre vierge pour les investissements privés, et un grand nombre de secteurs de l’économie sont dans une large mesure inexploités », a-t-il ajouté.

Selon l’indice d’attractivité des pays d’Afrique en 2016 mesuré par Ernst & Young, le Rwanda est l’un des 10 pays les plus attractifs d’Afrique pour les investisseurs.

Le Rwanda arrive en neuvième position du classement au niveau continental, et en deuxième position au niveau de la région d’Afrique de l’Est, juste après le Kenya qui est quatrième au niveau continental. La Tanzanie et l’Ouganda sont respectivement 12ème et 13ème au classement pour l’ensemble de l’Afrique.

Selon le rapport FPC, le premier pays source d’investissements au Rwanda est Maurice, avec 113,5 millions de dollars, suivi par la Suisse, avec 106,2 millions de dollars.

Les dix plus grands secteurs de l’économie rwandaise ont représenté 96 % des flux entrants d’IDE en 2014, avec 136,2 millions de dollars pour le secteur minier, et 116,1 millions de dollars pour le secteur des TIC.

Les investissements dans le secteur du tourisme se sont élevés à 71,8 millions de dollars et ceux dans le secteur de la finance et de l’assurance, à 68,8 millions de dollars.

Le secteur de la finance et de l’assurance représente 229,6 millions de dollars d’investissements et le secteur manufacturier, 172 millions de dollars.

L’amélioration des performances du Rwanda en termes d’IDE est attribuée à plusieurs réformes du climat des affaires, couvrant une exonération fiscale temporaire de jusqu’à sept ans, une protection des investissements publics, le règlement des litiges, le transfert des fonds et la facilitation des zones économiques spéciales, selon le Bureau de développement du Rwanda.

Le Rwanda a mis en place un environnement économique favorable, grâce à l’absence de corruption et au délai bref pour créer une entreprise, délai qui a été raccourci de 24 heures à 6 heures de manière à attirer les investisseurs locaux comme internationaux.

Le pays a ouvert des bureaux stratégiques dans différents pays tels que la Turquie, le Canada, le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Afrique du Sud, Singapour et la Chine, dans l’objectif de promouvoir les investissements dans ces pays.

En 2014, les bénéfices nets totaux des entreprises étrangères enregistrées au Rwanda se sont élevés à 46,5 millions de dollars, contre 73,6 millions de dollars cette année, selon ce rapport.

Xinhua

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )