You are here:  / À LA UNE / Economie / Renault envisage d’exporter une partie des véhicules produits en Algérie

Renault envisage d’exporter une partie des véhicules produits en Algérie

Renault Algérie compte exporter une partie des véhicules fabriqués à l’usine d’Oued Tlelat, a estimé le ministre algérien de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, à l’issue d’une rencontre  Convention sous-traitance organisée à Oran.

Par Nassim Mecheri

S’exprimant devant la presse, à l’issue de cette rencontre, le ministre a considéré que l’exportation des véhicules Renault produits à Oran « est envisageable ». « Nous sommes appelés à produire pour le marché national, mais nous tablons également à destiner une partie de cette production à l’exportation. Et c’est notre objectif », a-t-il souligné à ce propos.

Abdesslam Bouchouareb s’est félicité de la progression du taux d’intégration de cette usine d’automobiles, située au sud de la capitale de l’Ouest algérien, qui permettra de réaliser les perspectives de son développement y compris l’exportation devant être programmée, une fois la capacité de production serait égale ou supérieure à 100.000 véhicules, a-t-on expliqué.

Le taux d’intégration dans cette usine d’automobile, réalisée dans le cadre du partenariat algéro-français, serait entre 42% et 46% d’ici 2019, selon le ministre qui a mis l’accent sur l’importance du développement du tissu de sous-traitance pour dépasser les objectifs escomptés en la matière.

A ce titre, l’Algérie projette une capacité de production oscillant entre 400.000 et 500.000 véhicules par an à l’horizon 2022, selon le ministre qui a également fait état de l’importance des dossiers lancés et ceux au stade de maturation et installés.

La rencontre Convention sous-traitance, co-organisée par le ministère de l’Industrie et des Mines et Renault Algérie a été marquée par la présence de plus de 200 fournisseurs dans le domaine de l’automobile, dont la moitié sont venus d’Europe et d’Asie, Corée et Japon, entre autres

Renault annonce la production de la Clio 4 en Algérie

Le constructeur français a  profité de cette convention pour officialiser les informations concernant la sortie d’un troisième modèle assemblé à l’usine d’Oued Tlelat. « La première phase de notre projet est opérationnelle et l’usine est prête à se développer davantage. Nous partageons le plaisir d’officialiser la production de la Clio 4 dont la fabrication sera lancée en fin d’année », a indiqué le P-DG de Renault Carlos Ghosn dans son message.

Pour sa part, Guillaume Josselin, DG de Renault Algérie a précisé que la production concerne d’abord la version haut de gamme de la Clio 4 (GT Line) et qu’elle commencerait « vers le mois d’octobre 2017 » avec une « commercialisation dans la foulée ». Rien n’a filtré concernant son prix mais la marque au losange promet qu’il sera « compétitif ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )