You are here:  / À LA UNE / Société / RDC : le projet Or juste, une success story équitable…

RDC : le projet Or juste, une success story équitable…

A l’origine du projet Or juste, Partenariat Afrique Canada, spécialiste d’élaboration d’approches novatrices pour renforcer la gouvernance des ressources naturelles dans les zones de conflit ou à haut risque, a mis en place un système de traçabilité pour l’or artisanal légal traçabilité pour l’or artisanal légal et libre de conflit en République Démocratique du Congo.

Par la rédaction

Il est possible de mettre en place une chaîne d’approvisionnement responsable allant du site minier jusqu’à l’exportateur. Le projet Or juste le prouve. Son histoire a débuté dans le cadre d’un projet pilote dans la province de l’Ituri en 2015.

« Après presque deux années de mise à l’essai du projet Or juste, dans le but de mettre en place un système de traçabilité et de devoir de diligence pour l’or artisanal en RDC, nous nous réjouissons de faire part de notre réussite », a dit Joanne Lebert, Directrice générale de Partenariat Afrique Canada.

« Le projet Or juste peut maintenant passer de l’étape des essais à celle de la mise en œuvre et garantir que nous possédons une solution à long terme durable et viable pour des exportations traçables, légales et libres de conflits à partir de la RDC », a dit Joanne Lebert. « Nous avons hâte de communiquer aux acteurs clés les leçons apprises et d’approfondir notre collaboration avec le gouvernement de la RDC. »

Le projet Or juste incite les mineurs du secteur aurifère artisanal à acheminer leur produit à des exportateurs légitimes et, en fin de compte, à des consommateurs responsables en offrant aux mineurs des prix justes et transparents et en proposant de renforcer leurs capacités au moyen, par exemple, d’une assistance technique, en échange de ventes légales. On enseigne aux mineurs des techniques d’exploitation améliorées; en échange, tout l’or produit doit faire l’objet d’un suivi et être vendu par l’entremise de voies légales.

« En prouvant que l’or artisanal de l’est de la RDC peut être libre de conflits, légal et traçable, nous avons fait un pas important vers l’approvisionnement responsable dans la région des Grands Lacs. Le gouvernement de la République démocratique du Congo fait de grands efforts pour se conformer aux normes régionales et démontrer comment la mise en œuvre du Guide de l’OCDE sur le devoir de diligence pour des chaînes d’approvisionnement responsables peut favoriser des améliorations progressives dans le secteur, en aidant les hommes et les femmes qui extraient de l’or artisanal à pénétrer les marchés internationaux », souligne Joanne Lebert.

En septembre 2016, Partenariat Afrique Canada a signé un protocole d’entente avec le Ministre des Mines, Martin Kabwelulu, qui exposait le soutien accordé aux activités de l’organisation visant à renforcer la gouvernance des ressources naturelles. Plus précisément, le Ministère des Mines a reconnu le projet Or juste à titre de système de traçabilité et a encouragé sa mise en œuvre. Partenariat Afrique Canada fournit du soutien technique au ministère depuis 2011.

Un impact social très fort

Ses activités actuelles en RDC sont, entre autres, le projet pilote Or juste; le renforcement des capacités pour la mise en œuvre du Mécanisme régional de certification (MRC) de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et du Guide de l’OCDE sur le devoir de diligence applicable aux minéraux de grande valeur; et le soutien à la société civile pour le suivi et la production de rapports relatifs à l’intégrité de la chaîne d’approvisionnement.

Partenariat Afrique Canada a aussi fait une analyse sexospécifique de la chaîne d’approvisionnement de l’or artisanal dans les communautés minières avoisinantes afin de comprendre le rôle des femmes dans le secteur. Dans le cadre du projet Or juste, des activités de sensibilisation et d’éducation améliorent la compréhension des droits des femmes et renforcent leur droit d’avoir accès aux ressources, de les contrôler et d’en profiter.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )