You are here:  / À LA UNE / Economie / Rapprochement entre Alger et la région Ile-de-France

Rapprochement entre Alger et la région Ile-de-France

Un accord de coopération entre le Conseil régional d’Ile-de-France et la Wilaya d’Alger a été signé jeudi à Paris par la présidente du Conseil Valérie Pécresse et le wali d’Alger Abdelkader Zoukh.

Par Nassim Mecheri à Alger

La présidente du Conseil régional  d’Ile-de-France, Valérie Pécresse, a affirmé sa volonté  d’avoir une action ambitieuse en matière de co-développement avec la wilaya d’Alger. « Je me réjouis de la rapidité avec laquelle nous aboutissons à la  signature de cet accord », a-t-elle dit durant la cérémonie de signature de  l’accord de coopération, rappelant que les premières discussions, dans ce cadre, ont  démarré en octobre dernier.

Le Conseil régional d’Ile-de-France souhaite intervenir dans plusieurs domaines dans le  cadre du Plan directeur d’architecture et d’urbanisme (PDAU) que la wilaya  projette de le concrétiser d’ici à 2030, mais également dans d’autres secteurs comme l’éducation, l’enseignement supérieur, la recherche,  l’innovation, le développement durable,  la gestion des  déchets, le tourisme et la culture.

« Je dois dire qu’il y a de l’efficacité et de l’enthousiasme de part et  d’autre. Cet accord de coopération qui engage la Région d’Ile-de-France et  la wilaya d’Alger est emblématique. Nous voulons une action ambitieuse en  matière de co-développement », a souligné Valérie Pécresse, relevant par ailleurs que  la première communauté qui vit en Ile-de-France vient d’Algérie ou qui a  des origines algériennes. Pour elle, il était temps pour que l’Ile-de-France s’engage au Maghreb et  plus particulièrement avec l’Algérie, expliquant que le Conseil régional  qu’elle préside a voulu renforcer des partenariats avec des territoires  particulièrement dynamiques sur le plan économique, d’autant, a-t-elle  ajouté, que « l’Algérie s’est imposée comme un partenaire clé dans le continent africain ».

Pour sa part, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, qui était accompagné dans  sa visite en France de jeunes responsables de startups, a insisté pour que  cette coopération et ce partenariat aboutissent dans les meilleurs délais  possibles. 

« Aujourd’hui, a-t-il dit, nous signons un accord mais ce que je dois dire  c’est que nous allons commencer rapidement à être sur le terrain », ajoutant  dans le sillage des pistes de partenariat, qu’il adhère pleinement à l’idée  d’une coopération entre un lycée francilien et un autre algérois.

« Il y a beaucoup d’axes de travail pour les deux institutions locales, au  niveau notamment des incubateurs. Nous invitons à cet effet des incubateurs  franciliens à une rencontre que nous préparons de 700 jeunes incubateurs à  Alger », a-t-il poursuivi, lançant un appel aux hommes d’affaires à  participer à cette dynamique de co-développement, notamment pour les  secteurs économique et touristique de la wilaya d’Alger.

« Tout le monde sait que nous avons lancé des études pour le transfert du  port d’Alger vers une autre région, pour en réaliser une grande marina afin  d’encourager le tourisme », a expliqué le wali d’Alger, appelant la Présidente du Conseil  régional d’Ile-de-France à accueillir des jeunes algériens qui sont actuellement en formation pour l’exécution du PDAU afin de se perfectionner.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )