Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Le fil éco / La production algérienne de gaz augmentera de 40% d’ici cinq ans

La production algérienne de gaz augmentera de 40% d’ici cinq ans

La production algérienne d’hydrocarbures recommence à croître après une baisse ayant suivi l’attaque contre le complexe gazier d’In Amenas en 2013, a affirmé dimanche le ministre algérien de l’Energie, Youcef Yousfi.

Notre production recommence à croître grâce à la mise en exploitation de nouveaux gisements, a lancé Youcef Yousfi, lors d’un séminaire sur les hydrocarbures à Oran (ouest). Le ministre entendait répondre à ceux qui s’inquiètent du déclin de la production algérienne d’hydrocarbures, qui procurent au pays 96% de ses recettes en devises. La production a notamment baissé après la prise d’otages massive et meurtrière dans le complexe gazier de Tiguentourine, situé près d’In Amenas à 1.300 km au sud-est d’Alger, exploité par le groupe public algérien Sonatrach avec le britannique BP et le norvégion Statoïl.

Nous prévoyons d’augmenter la production de gaz naturel de 40% dans les cinq années à venir et la doubler d’ici une dizaine d’années, a indiqué M. Yousfi. Cette production a été de 127,2 milliards m3 en 2013. Nous oeuvrons à élargir la base de nos réserves minières en intensifiant l’exploration dans toutes les régions du pays, a déclaré le ministre, soulignant que le domaine minier en Algérie était très vaste et relativement peu exploré. Sonatrach, troisième fournisseur de gaz de l’Europe derrière la Russie et la Norvège, prévoit d’investir quelque 100 milliards de dollars d’ici 2018 pour augmenter ses capacités de production et d’exportation. Ces trois dernières années, le groupe a effectué 112 nouvelles découvertes, augmentant les réserves récupérables de 5% par rapport à 2010.

(©AFP)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )