dimanche, 11/12/2016 | 1:14 UTC+1
Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Politique / Présidentielle au Gabon : Ali Bongo l’emporterait avec 5594 voix sur Jean Ping
dav

Présidentielle au Gabon : Ali Bongo l’emporterait avec 5594 voix sur Jean Ping

Depuis mardi soir, le Gabon retient son souffle et fait preuve de patience face aux débats de la commission électorale (CENAP) qui ont débuté à 19h00 hier soir. Au coeur des délibérations marathons, la province du Haut-Ogooué où Ali Bongo marquerait sa différence dans cette élection face à un principal rival Jean Ping.

Autant dire que depuis hier, l’élection présidentielle au Gabon tient en haleine tout un peuple. Depuis mardi soir, les débats au sein de la Cénap qui centralise les résultats s’enflamment sur une seule des neuf provinces: le Haut Ogooué, fief de l’ethnie Téké d’Ali Bongo et de son père et prédécesseur Omar Bongo, au pouvoir pendant 41 ans jusqu’à sa mort en 2009.

Dans cette province, la CENAP fait état d’un taux de participation record: 99,93% pour 77.714 inscrits, ce qui permettrait à M. Bongo de remporter cette province avec 95,46% des suffrages selon le procès-verbal sert de base au débat.

Ce score permettrait au président-candidat de remporter la victoire avec 49,,80% sur l’ensemble des neuf provinces, contre 48,23% pour son rival Jean Ping, avec un taux de participation nationale de 59,46%, toujours selon ces documents provisoires.

Ce qui représente au niveau national une différence de 5.594 voix en faveur de M. Bongo devant M. Ping sur 627.805 électeurs inscrits au total.

Ces résultats sont à n’en pas douter contesté par l’opposition et le camp de Jean Ping qui revendique la victoire dans 8 des 9 provinces que compte le Gabon. Si ces résultats sont confirmés, la pilule risque d’être difficile à avaler pour le camp Ping.

La responsable de la diplomatie de l’Union européenne (UE) Federica Mogherini a demandé mercredi la publication des résultats par bureau de vote de l’élection présidentielle au Gabon.

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )