dimanche, 4/12/2016 | 1:10 UTC+1
Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Politique / Présidentielle au Gabon : flou sur le nombre de cartes distribuées
dav

Présidentielle au Gabon : flou sur le nombre de cartes distribuées

Au Gabon, ce samedi 27 août jour de présidentielle, 628 124 électeurs choisiront leur futur président mais combien ont retiré leur carte d’électeur? La commission électorale a entretenu le flou lors d’une conférence de presse jeudi soir renvoyant la balle au ministère de l’intérieur. Au total, 2580 bureaux de vote ouvriront leurs portes à 7H00. Le pays est-il fin prêt? Marquée par un duel sans merci entre le camps d’Ali Bongo et celui de Jean Ping, la campagne électorale s’achève ce vendredi à minuit, la CENAP se dit confiante sur le déroulement du scrutin et pourrait annoncer officiellement les résultats 72 heures après le vote. Entretien avec René Aboghe Ella, président de  la Commission nationale électorale autonome et permanente du Gabon (Cenap). C’était lors d’une conférence de presse jeudi soir au siège de la CENAP.

On compte 628.000 électeurs inscrits combien de cartes distribuées quelques encablures du scrutin de samedi?

René Aboghe Ella : Pour les statistiques sur les cartes d’électeurs, je ne puis vous donner des informations car c’est de la compétence du ministère de l’Intérieur. Je puis nénamoins relever que pour cette année c’est une opération qui a démarré très tôt. Nous avons bon espoir qu’une majorité de nos compatriote auront retiré leurs cartes. La loi électorale prévoit que les cartes d’électeurs non retirés seront mis à disposition des électeurs dans les bureau de vote.

Quel est le dispositif déployé le 27 août pour  assurer la sécurité des 2580 bureaux de vote et éviter d’éventuelles violences dérapages?

René Aboghe Ella :Concernant la sécurisation des bureaux de vote, cela relève de la compétence du gouvernement. C’est vrai que le ministère chargé de la sécurité est représenté à la commission électorale, nous les avons sensibilisé à la nécessité de sécuriser les bureaux de vote et elle le sera.

L’opposition promet de comptabiliser les bulletins de votes à l’issue du scrutin, comment réagissez-vous?

René Aboghe Ella : Il faut  rappeler que la loi électorale préévoit la publication des résultats à l’issue du dépouillement dans les bureaux de vote, chaque bureau de vote publiera les résultats au terme du vote, donc ce n’est pas une innovation.

Jean Ping brandit le spectre de fraudes massives, faut-il s’en inquiéter?

René Aboghe Ella :Nous rappelons à chaque fois la fraude massive à quel niveau? Nous rappelons que le processus électoral est assuré. il n’y a pas une seule urne qui échappera au contrôle. A l’installation des urnes, les acteurs sont impliqués, au retour des urnes, les différents acteurs sont impliqués, à la compilation des résultats les même acteurs sont impliqués. Pour nous au regard de ces éléments, il n’y pas un seul bureau de vote qui échappera  aux même acteurs qui sont également administrateurs.

Et les résultats du vote dans quels délais?

René Aboghe Ella : Il s’agit pour nous d’une préoccupation importante. La loi électorale ne prévoit pas de délais mais nous nous laissons toujours trois, quatre jours. Néanmoins nous nous sommes fixés comme objectif 72 heures.

La rédaction

Crédit image : @afriqueinside.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )