Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Culture / Ousmane Sow au Panthéon des arts

Ousmane Sow au Panthéon des arts

A l’aube de ses 80 ans, loin d’une consécration déjà acquise, Ousmane Sow, devient le premier Africain à entrer à l’Académie française des Beaux Arts de Paris 30 ans après Léopold Sédar Senghor élu à l’Académie française . Symbole d’humilité et de grandeur, alors que le monde pleure Nelson Mandela , le célèbre sculpteur a dédié son installation solennelle « à l’Afrique tout entière, à sa diaspora, et aussi au grand homme Nelson Mandela ». Mais fallait-il en attendre moins de la part de cet artiste au parcours universel, de Dakar à Johannesburg en passant par les quais de la Seine ou encore Genève.

Une cérémonie sous le signe de l’humanisme africain

Face à lui lors de la cérémonie, un parterre de personnalités renommées, de compatriotes également, à l’instar du secrétaire général de la Francophonie. Abdou Diouf lui a remis l’épée symbolisant un African Nouba. Son bel habit d’académicien lui a été offert par le couturier Azzedine Alaïa. Le Sénégal était aussi représenté par son ministre de la culture, Aziz MBaye, qui a souligné l’importance et la fierté de cette consécration d’un de ses fils à ce grand Panthéon de l’Art.

Une cérémonie sous le signe de l’émotion et de l’humanisme africain. La haute assemblée culturelle et artistique de l’Institut de France a observé une minute de silence à la mémoire de l’ancien chef de l’Etat sud-africain, Nelson Mandela. Ousmane Sow occupe désormais le fauteuil du peintre américain Andrew Wyeth. Lui, ancien kinésithérapeute aujourd’hui figure éternelle du Panthéon de l’art.

Sylvain Griout

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )