Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / Nigeria : la lutte contre Boko Haram, toujours une priorité

Nigeria : la lutte contre Boko Haram, toujours une priorité

Au Nigeria la lutte contre la secte islamiste Boko Haram se poursuit malgré des conditions météos difficiles et l’activisme du groupe terroriste toujours très important. Dernière attaque en date, mardi dernier, une mission pétrolière a été visée, le bilan fait état de 50 morts.

Par la rédaction

Plus de 50 personnes ont été tuées lors de l’attaque menée mardi par Boko Haram contre une mission pétrolière dans le nord-est du Nigeria. Difficile encore de définir clairement les circonstances de l’embuscade tendue par le groupe jihadiste contre les gardes et une équipe de la Nigerian National Petroleum Company (NNPC), accompagnés de géologues de l’Université de Maiduguri, de retour d’une mission d’exploration. L’armée garde strictement le contrôle sur les accès à l’Etat de Borno, épicentre des violences de Boko Haram. Mais selon les premiers éléments, il pourrait s’agir d’ une tentative d’enlèvement. Selon un bilan encore provisoire, on déplore 50 morts dont 47 retrouvés dans la brousse autour de Magumeri selon les témoignages d’un secouriste.

La production de pétrole au Nigeria est concentrée dans le delta du Niger (sud) depuis sa découverte en quantités commerciales en 1956. Mais les attaques et sabotages répétés de rebelles locaux revendiquant un meilleur partage des ressources ont poussé le gouvernement à prospecter ailleurs. Des explorations ont été lancées sur un territoire allant de l’État de Benue (centre) au nord-est où sévit Boko Haram.

Au Nigeria, la lutte armée contre Boko Haram se poursuit sans répit. Entre Avril et Juin, 821 sorties ont été menées pour un total de 1.256 heures et neuf minutes de vol. Mais le mauvais temps affecte négativement les opérations militaires aériennes dans la lutte contre les insurgés de Boko Haram dans la région nord-est du Nigeria, selon l’armée de l’air du Nigeria (NAF).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )