You are here:  / À LA UNE / Economie / Christophe de Margerie, un patron « africain »

Christophe de Margerie, un patron « africain »

Le Patron de Total Christophe de Margerie s’est tué dans une collision de son jet privé avec une déneigeuse à Moscou. L’accident s’est produit dans la nuit de lundi à mardi. Une enquête a été ouverte. Selon les premiers éléments le conducteur de la déneigeuse était ivre. Le géant pétrolier français est présent en Afrique depuis 80 ans, son PDG en avait fait une priorité dans la stratégie de développement du groupe.

L’émotion est grande en France dans les milieux politiques, industriel après le décès de Christophe de Margerie , patron de Total. Dans un communiqué, l’Elysée salue un très grand talent de l’industrie tandis que le premier ministre Manuel Valls a rendu hommage à « un dirigeant d’entreprise hors du commun, un grand capitaine d’industrie et un patriote ».

Total première entreprise pétrolière en Afrique, emploie des dizaines de milliers d’employés aujourd’hui orphelins de leur PDG. A 63 ans, Christophe de Margerie, 63 ans, est décédé dans la nuit de lundi à mardi dans le crash d’un avion privé à l’aéroport de Vnoukovo, près de Moscou. L’avion du PDG, entré en collision au moment du décollage avec une déneigeuse, s’est écrasé peu avant minuit en provoquant la mort de la totalité de ses occupants. Une enquête a été ouverte, les premiers éléments démontrent que le conducteur du véhicule heurté sur la piste était ivre. Les boîtes noires de l’appareil ont été trouvées par les experts dépêchés sur place, selon une source au sein de l’aéroport citée par l’agence Interfax.

Selon le quotidien russe Vedomosti, Christophe de Margerie revenait d’une réunion avec le Premier ministre russe Dmitri Medvedev consacrée aux investissements étrangers en Russie durement frappés par les sanctions américaines et européennes décrétées dans la foulée de la crise ukrainienne. Le patron de Total faisait partie des hommes d’affaires français qui prônent l’investissement en Russie.Il bénéficiait de bons contacts avec Moscou.

Christophe de Margerie, un patron industriel français dont l’humour et le goût d’entreprendre a marqué toute une génération de responsables patronaux toujours enclin à faire passer des messages. « Je pense que l’Europe devrait être reconsidérée comme un pays émergent », avait-t-il déclaré au dernier Forum économique mondial de Davos, estimant qu’une refonte totale du modèle économique est nécessaire pour favoriser la compétitivité.

 Christophe de Margerie, un patron « africain »

Total a terminé l’année 2013 avec une capitalisation de 106 milliards d’euros, il s’agit du fleuron de l’industrie française très présente en Afrique. 5e compagnie pétrolière au monde, Total se positionne en leader sur le continent africain.

L’Afrique qui représente 20 % de la production mondiale d’hydrocarbures, apporte 30 % de sa production à Total. Christophe de Margerie a placé le continent africain au coeur de sa stratégie. Ces trois dernières années, des recherches ont été lancées en Ouganda, en Côte d’Ivoire, en Afrique du Sud, au Mozambique, au Kenya, au Ghana, en Mauritanie notamment. Au large du Congo, le groupe a investit 10 milliards de dollars dans un champ à fort potentiel estimé à 500 millions de barils, autant qu’au Nigeria où là encore Total a entrepris des recherches par 1.750 mètres de fond. Les ambitions de Christophe de Margerie se voulaient à la hauteur du groupe Total, un acteur historique en Afrique, présent depuis 80 ans et leader avec 15% du marché. Total couvre une quarantaine de pays en Afrique et y emploie près de 5000 personnes, fort d’un réseau de 3500 stations services qui accueillent chaque jour 1,4 millions de clients.

Ces dernières années, le groupe a diversifié ses activités pour s’orienter vers le photovoltaïque. Une orientation impulsée par Christophe de Margerie dont l’ambition était de faire de Total un des grands acteurs mondiaux dans l’énergie solaire. Le groupe Total a acquis des parts majoritaires dans la société américaine SunPower, l’une des plus performantes au monde en matière de fourniture de panneaux solaires efficients.

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )