Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Société / Maroc: le procès de « Gdeim Izik » touche à sa fin

Maroc: le procès de « Gdeim Izik » touche à sa fin

Au Maroc, le procès de 25 Sahraouis accusés d’avoir assassiné onze membres des forces de l’ordre marocaines en 2010 touche à sa fin.  Verdict attendu début juillet.

Par la rédaction

Le « procès de Gdeim Izik », du nom du  camp de déplacés où douze policiers et gendarmes marocains ont trouvé la mort en novembre 2010 près de la ville de Laâyoune, au Sahara occidental sous contrôle marocain.

Un premier jugement militaire s’est déroulé en 2013. 25 Sahraouis avaient été condamnés à des peines allant de 20 ans de réclusion à la perpétuité. Face aux contestations d’ONG et de proches des condamnés, et à la suite d’une réforme de la justice militaire marocaine, l’affaire a été renvoyée devant une juridiction civile.

Le procès avait repris fin décembre devant une juridiction civile, il est achevé ce jeudi. Mardi, le procureur a requis de lourdes peines mais les avocats des accusés commis d’office par le tribunal conteste certaines preuves et soulignent l’irrégularité du procès au motif de nouveaux chefs d’accusation prononcés.

Il s’agit d’une affaire sensible au Maroc , avec en toile de fond le dossier du Sahara occidental, ancienne colonie espagnole contrôlée en grande partie par le royaume, et dont le Front Polisario, soutenu par l’Algérie, réclame l’indépendance. Les autorités marocaines n’ont cessé de mettre en avant la « transparence » et « l’équité » des débats, selon elles, avec la présence d’observateurs internationaux.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )