Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Economie / Maroc : La taxe aérienne entrera en vigueur le 1er avril

Maroc : La taxe aérienne entrera en vigueur le 1er avril

C’est une taxe qui met les transporteurs aériens en colère. A partir du 1er avril 2014, date du début de la saison touristique au Maroc, une partie du prix des billets d’avion devra être reversée à l’Etat. Le montant s’élèvera à 100 dirhams pour les billets de la classe économique et à 400 dirhams pour la première classe ainsi que la classe affaire. La taxe instaurée fait directement suite à la demande des professionnels du tourisme qui considèrent que le budget alloué à leur secteur est trop insuffisant.

Cette demande n’est pas nouvelle puisque déjà il y a 7 ans, la fédération nationale du tourisme avait mis sur la table l’idée qu’une taxe sur les billets d’avion pourrait permettre d’augmenter les recettes. L’objectif est avant tout d’utiliser cette manne nouvelle pour promouvoir le tourisme au Maroc car le budget alloué à la communication n’est, selon certains, pas suffisant. D’autant que le pays a de très grandes ambitions concernant l’industrie du tourisme. Le Maroc espère, ni plus ni moins, devenir en 2020, la première destination du tourisme durable et responsable du pourtour méditerranéen.

Mais cette volonté de taxer les billets d’avion pourrait bien faire reculer certaines compagnies aériennes et les encourager à fermer des lignes qu’elles jugeraient alors peu rentables. C’est le cas notamment de Ryanair qui a annoncé la suppression d’une trentaine de lignes entre l’Europe et le Maroc. Si officiellement la taxe n’a rien a voir avec ces fermetures, certains considèrent qu’en réalité c’est le cas. Pour preuve, d’après les médias espagnols, la date de fermeture des liaisons concernées serait fixée au 1er avril, date exacte de l’entrée en vigueur de la taxe marocaine.

Ce n’est pas la première fois que des taxes sur les billets d’avion sont instaurées. On se souvient notamment de celle que l’ancien président français, Jacques Chirac a mis en place en 2005. Elle sert à financer l’achat de médicaments pour les pays qui en ont besoin. 9 pays appliquent désormais cette taxe. Elle a rapporté plus d’un milliard d’euros depuis sa création.

Lotfi Lounes

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )