You are here:  / À LA UNE / Environnement / Maroc : La gestion durable des ressources hydriques au menu des assises de l’agriculture

Maroc : La gestion durable des ressources hydriques au menu des assises de l’agriculture

C’est sous le thème de l’eau que se tiendra la 9e édition des Assises de l’Agriculture, lundi 17 avril, à Meknès. A cette occasion le ministre de tutelle fera le point sur l’état d’avance du Plan Maroc vert lancé en 2008.

Par Ali Bada

La 9ème édition des Assises de l’Agriculture se tiendra à Meknès le 17 Avril sous le thème « Agriculture et sécurité alimentaire au fil de l’eau ». L’objectif est de sensibiliser et de mobiliser autant les opérateurs agricoles que les décideurs et l’opinion publique sur l’impératif d’une gestion hydrique efficiente et respectueuse des impératifs environnementaux.

Un choix judicieux pour un pays comme le Maroc qui est situé dans une zone semi aride,  l’eau est une ressource précieuse qui se raréfie et fait l’objet d’une grande convoitise un peu partout dans le monde. Et selon les Nations Unies, la demande mondiale d’eau dans l’agriculture augmentera d’environ 20% d’ici à 2050.

550 000 ha irrigués à reconvertir en goutte à goutte

C’est donc par souci de rationalisation que le Maroc a pris plusieurs mesures pour adapter son agriculture au changement climatique et pour assurer la durabilité de son agriculture. Ce plan comprend une économie de 1,4 milliard de m3/an à travers la reconversion de 550 000 ha irriguées en goutte à goutte, des subventions à hauteur de 100% pour les petits agriculteurs voulant utiliser le même système et la mise en œuvre d’un programme d’irrigation additionnelle de 150 000 Ha en vue de porter la superficie totale irriguée à 1,6 million Ha.

Dans sa prospective 2030, le Haut Commissariat au plan a souligné que « dans l’irrigué, le passage à une gestion efficace et économe de l’eau aurait permis d’accroître de façon très significative, peut-être de l’ordre de 80 % d’ici 2030, la valeur ajoutée créée par m3 d’eau mobilisé ». Notons à ce propos que les principaux barrages à usage agricole du Maroc totalisent une capacité de retenu de 15 milliards de m3. Au 12 avril, ils étaient remplis à 56,5%.

Les Assises de l’agriculture sont également l’occasion de dresser l’état des lieux sur les avancées et les réalisations du Plan Maroc Vert qui a placé l’utilisation rationnelle de la ressource hydrique parmi ses priorités.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )