Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Le marché marocain de l’automobile a démarré l’année trombe

Le marché marocain de l’automobile a démarré l’année trombe

 

Au Maroc, les ventes de voitures particulières et de véhicules utilitaires légers évoluent très favorablement. Elles ont respectivement progressé de 14,5 et 24,5% à fin avril, par rapport à la même période de l’année dernière.

Par Ali Bada

Le marché marocain de l’automobile affiche une forme insolente. A fin avril, les ventes de voitures particulières totalisent 50 961 unités, en hausse de 14,5% par rapport à l’égale période de 2016. D’après ces chiffres publiés par l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), 12 400 nouvelles immatriculations ont été enregistrées en avril. La demande continue d’être tiré par le segment des citadines, mini-citadines et citadines Sedan, qui constitue 42% du marché. Le segment du SUV est aussi très dynamique : 9 900 unités ont été commercialisées sur les quatre premiers mois contre un peu plus de 9000 pour le ludospace. Ce dernier segment a perdu du terrain au profit du SUV mais ce sont les compactes qui ont beaucoup plus souffert. Seulement 5400 unités ont été vendues durant les quatre premiers mois. Selon les professionnels, le rapport qualité prix plus favorable pour les 4X4 et 4X2 incite le client à opter pour ces derniers.

Le groupe Renault-Dacia domine le marché

Par marque, c’est le groupe français Renault qui dicte sa loi. La marque éponyme totalise 6 169 unités, en hausse de 39,89% sur une année.  Mais c’est, le best seller low cost du groupe, Dacia, qui remporte tous les suffrages. Il s’en est vendu 16 117, soit 23% de plus qu’à fin avril 2016. Avec ses deux marques, Renault s’adjuge 43,74 du marché.

Dans le même temps, l’autre marque française prisée sur le marché marocain, Peugeot, a repris du poil de la bête avec 3433 unités, en progression de 7%. Elle prend la quatrième place du top 5, juste derrière Ford qui aligne, 4045 unités, en repli de 2%, et devant Volkswagen qui totalise 3176, en progression de 23,48%.

Par contre, Hyundai et Fiat accusent respectivement une baisse de 17 et 15% par rapport à la même période de l’année dernière, affichant respectivement 3153 et 2364 unités.

L’autre branche du marché, le VUL (véhicule utilitaire léger) est sur la même tendance que les particuliers, mais à un rythme plus soutenu. Les ventes ont progressé de 24,5%, à 4226 unités.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )