Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Politique / Mali : le capitaine Sanogo acculé

Mali : le capitaine Sanogo acculé

C’est celui qui a fait chuter l’ancien président Amadou Toumani Touré, celui que certains jugent responsable de l’écroulement de l’Etat qui a suivi, celui que d’autres accusent d’avoir causé la prise du nord du pays par les djihadistes avant l’intervention française. La général Amadou Sanogo, inculpé le 27 novembre pourrait voir ses charges s’alourdir.

Lui, ancien homme fort du pays, se retrouvait seulement poursuivi jusqu’à aujourd’hui pour complicité d’enlèvement. Le juge a considéré que les preuves ne permettaient pas d’ajouter d’autres charges. C’était avant la découverte du charnier il y a une dizaine de jours non loin de Bamako. Les corps de 21 personnes ont été retrouvés dans un caveau de fortune. Désormais l’ancien capitaine devenu général se retrouve avec une épée de Damoclès au dessus de la tête. D’autant que les parties civiles ont demandé, suite à cette découverte, que le dossier soit revu et que les charges de « meurtres et assassinats » soient ajoutées. Le ministre de la justice malien, Mohamed Ali Bathily a lui même confirmé que l’ajout des charges était imminent.

Néanmoins certains s’interrogent sur le calendrier de cette arrestation et de ces accusations qui s’accumulent. Alors que le second tour des élections législatives doit se tenir ce dimanche dans une indifférence généralisée, c’est le général Sanogo qui fait les gros titres. D’autant qu’il ne devrait pas quitter les Unes des journaux puisque d’après des sources proches du dossier, il faut s’attendre à la découverte d’autres charniers.

Lotfi Lounes

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )