You are here:  / À LA UNE / Politique / Mali : Algérie et Maroc au secours de la paix ?

Mali : Algérie et Maroc au secours de la paix ?

Le salut du Mali viendra t’il de l’Algérie ? Plus le temps passe et plus la réponse à cette question semble évidente. Il semble bien que depuis qu’Alger a décidé de prendre la situation en mains pour parvenir à un règlement pacifique du conflit au nord Mali, les choses avancent plus rapidement que lorsque Bamako tentait des négociations plus directes. Ce dimanche la plateforme préliminaire au règlement du conflit par le dialogue a été signé à Alger par des groupes armées, dissidents du MNLA, le Mouvement national de libération de l’Azawad. Ce dernier avait déjà signé cette plateforme et le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad avait aussi paraphé le document il y a peu de temps. Ce n’est donc pas un mouvement unitaire qui se présentera face aux autorités de Bamako pour discuter mais une multitude de groupes qui ont tous des revendications différentes bien que les finalités soient relativement identiques.

Dans le détail le document parle d’un engagement des principaux acteurs de la crise à trouver une issue pacifique par la voie du dialogue. C’est un véritable soulagement pour le chef de l’Etat malien, Ibrahim Boubacar Keita, qui peut enfin souffler après des semaines écoulées pour le moins agitées, notamment en raison de la reprise des combats au nord. Si les actions terroristes se sont faites beaucoup moins nombreuses dans la zone il n’en reste pas moins que l’instabilité persiste principalement en raison d’une incapacité de Bamako à rétablir son autorité sur un tiers, au moins, du territoire.

Alger et Rabat à la rescousse

Ce document n’aurait néanmoins pas pu être signé sans l’appui et la volonté manifeste de l’ Algérie et du Maroc. Depuis le départ Rabat a insisté sur la nécessité de reprendre le dialogue et de parvenir à une réconciliation nationale qui paraît bien difficile depuis plus de deux ans. Le MNLA avait même demandé l’aide de Mohamed VI et à être reçu par les autorités du royaumes. Mais si le Maroc a joué un rôle important dans les négociations, l’Algérie n’est pas en reste et a, grâce à son réseau, pu convaincre les groupes armés de se rendre à l’évidence, c’est à dire à une solution négocié.

Depuis le début de la crise Alger a toujours reçu tous les protagonistes et connaît bien les membres du MNLA et des différents autres groupes armés du nord Mali. Déjà en 2012 et 2013, de nombreuses rencontres diplomatiques avaient eu lieu sous l’égide d’Alger. Une situation qui avait d’ailleurs irrité Rabat qui n’avait absolument pas l’intention de laisser son voisin régler lui même le conflit, au risque de le rendre bien trop puissant diplomatiquement dans la région si un accord de paix était effectivement signé. L’ONU a salué l’accord préalable tout en précisant que les efforts de Rabat, d’Alger mais également de l’Union africaine avaient été importants, si ce n’est essentiels. Il était évident qu’après des mois d’affrontements avec le MNLA et les autres groupes au nord du pays, Bamako ne pouvait pas signer directement des accords sans passer par des intermédiaires qui eux, ne pourront pas être accusés de partialité.

Après ce pas supplémentaire vers le dialogue et la mise en place d’une solution pacifique pour le nord du Mali, la voie semble libre pour l’ouverture des discussions. Personne ne sait pour le moment combien de temps prendra ce nouveau chapitre et si il aboutira à la paix réelle, une chose est néanmoins certains, Alger et Rabat emportent une victoire diplomatique de taille.

Louise Diallo

7 COMMENTS

  • L’algerie, sans conteste a été est et serala plus proche d’une denouement au mali car elle est l’acteur principale depuis 1990 et non pas seulement depuis le conflit malien de 2012.
    Le maroc tente par tous les moyens d’accrocher sa charrette diplomatique pour faire acte de présence dans ce dossier , histoire de contrecarrer la position de l’Algérie dans la région qui prend de plus en plus de l’ampleur avec l’aval des puissances occidentales.

  • Algérie et Maroc au secours de la paix ? qui vous a raconté cette histoire? peut être que le Maroc veut à tout prix mettre son grain de sel alors qu’il n’a aucune frontière avec le sahel, mais malheureusement pour lui il est totalement out. Le Mouvement national pour la libération de l’Azaouad (MNLA), le Haut Conseil pour l’unité de l’Azaouad (HCUA) et le Mouvement arabe de l’Azaouad (MAA) ont signé, lundi la Déclaration d’Alger, réclamant des négociations politiques et de paix « inclusives » dont l’Algérie a tété l’initiatrice, à la demande du président malien IBK et avec le participation de deux ministre malien ( affaires étrangères et celui de la réconciliation nationale) de l’envoyé spéciale de l’onu, de l’UA, etc. ma

  • Algérie et Maroc au secours de la paix ? qui vous a raconté cette histoire? peut être que le Maroc veut à tout prix mettre son grain de sel alors qu’il n’a aucune frontière avec le sahel, mais malheureusement pour lui il est totalement out. Le Mouvement national pour la libération de l’Azaouad (MNLA), le Haut Conseil pour l’unité de l’Azaouad (HCUA) et le Mouvement arabe de l’Azaouad (MAA) ont signé, lundi la Déclaration d’Alger, réclamant des négociations politiques et de paix « inclusives » dont l’Algérie a tété l’initiatrice, à la demande du président malien IBK et avec le participation de deux ministre malien ( affaires étrangères et celui de la réconciliation nationale) de l’envoyé spéciale de l’onu, de l’UA, etc. Mais on a point vu un marocain à l’horizon, il faut dire que tout les protagonistes ne voulaient pas de la présence de ces fouteurs de trouble

  • Maroc ou Algérie, l’important c’est de d’avoir une vision commune de paix et d’arrêter au plus vite le sang qui coule dans toute l’afrique et le moyen-orient.
    Mais ceci n’est qu’illusoire quand je lis les posts des internautes, je constate que la manipulation des esprits est belle est bien fonctionnelle et effective. Difficile d’avoir accès au changement et à la prospérité si tous les africains et arabes ne peuvent pas voir plus loin que le bout de leur nez. Réveillez-vous !!

  • Tentative désespérée du Maroc pour exister sur ce dossier alors qu’il en est complètement out. C ‘est bien sure une gifle pour le makhzen qui espérait s’affirmer comme acteur au Sahel.
    Les médias marocains et ceux de la franceafrique chantaient à qui voulait bien les entendre une défaite diplomatique d’Alger lors de la visite de M6.
    L’Algérie encore une fois aura eu raison sur toute la ligne: pas de négociation possible avec les terroristes d’AQMI, du MUJAO, etc. mais négociation avec les Maliens touareg.
    Le Maroc est connu sur la toile pour commander ce genre de propagande mensongère. Ce n’est pas à l’honneur de cette journaliste.

  • Désespérément, la pensée des algériens vivant en France sur la situation au maghreb n’est pas prêt de changer à cause de toute cette haine que ces algériens ont envers les marocains! Leurs enfants et les enfants de leurs enfants vivront avec cet héritage nauséabonde que leur lègue leurs parents algériens sans même connaitre leur propre histoire. Je suis désolé et attristé pour eux… sans commentaire.

  • @puresouche : vous êtes la honte de la France. Votre haine de l’Algérie et votre ignorance de la situation au Sahel vous fait dire d’énorme bétises.
    Le Maroc n’a fait que jouer les troubles faits au Sahel, avec une visite du roi M6. Savez vous ce qu’à offert le Maroc pour régler cette crise? Il a offert le diner d’investiture d’IBK!!! Pensez vous sérieusement que l’on achète la paix avec un repas?!
    L’Algérie possède une expertise unique sur ce dossier, non pas par supériorité ou autre vision occidentale… Mais simplement parce qu’il existe des liens puissants entre les touaregs algérien et malien. De plus, Alger a résolue à plusieurs reprises des crises diplomatiques dans le Sahel. Mais à l’opposé du Maroc, L’Algérie recherche l’efficacité et non de briller devant ses maîtres occidentaux. La diplomatie est une affaire de discrétion et non à tirer la couverture à soit.
    Les chancellerie occidentale se moque ouvertement des tentatives de récupérations marocaines, et le plus simplet des idiots voit clairement que la politique exterieure marocaine n’a qu’un seul but : nuire à Alger.
    Cette stratégie est simple et vicieuse : Décrédibiliser au maximum l’Algérie afin de légitimer la colonisation du Sahara Occidentale.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )