dimanche, 11/12/2016 | 1:12 UTC+1
Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Madagascar lève 6,4 milliards de dollars pour son développement
sdr

Madagascar lève 6,4 milliards de dollars pour son développement

La première journée de la Conférence des Bailleurs et Investisseurs pour Madagascar à l’UNESCO a permis de mobiliser 6,4 milliards de dollars pour financer le plan de développement malgache sur la période 2017-2020. Un véritable satisfecit pour le gouvernement malgache et son président Hery Rajaonarimampianina.

A l’issue de cette première journée consacrée aux bailleurs de fonds, l’annonce de financement pour la mise en œuvre du Plan National de Développement atteint 6 milliards 400 millions de dollars pour les quatre prochaines années. «Nous avons largement atteint les objectifs que nous nous étions fixé. Nous avons noté vos préoccupations, ce sont aussi les nôtres, l’Etat de droit, la lutte contre la corruption, la bonne gouvernance, l’amélioration de l’environnement des affaires. Ces programmes seront menés à bien par le Gouvernement et ces engagements sont les nôtres », a déclaré le Président de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, exprimant ainsi le succès manifeste de cette première journée. Les partenaires ont ainsi manifesté leur volonté d’accompagner la mise en œuvre des principaux axes du Plan National de Développement 2015-2019.

« Nous avons cinq axes principaux nous devons réussir la relance institutionnelle, stabiliser les équilibres macro-économique, nous aurons également à choisir les points d’ancrage de notre développement, nous devons réussir le valorisation du capital humain et les grands axes naturels » a souligné le ministre de l’Economie et du Plan, M. Herilanto Raveloharison.

« L’enjeu, c’est que nous ne souhaitons plus de Madagascar pauvre, nous voulons un Madagascar prospère et moderne. On est 4.1% on espère 4.7 % l’année prochaine et en 2018 pourquoi pas vers les 5 à 6 %, un objectif raisonnable. C’est pourquoi on est là aujourd’hui. On a besoin du secteur privé pour développer un pays, aujourd’hui c’est une conférence des investisseurs, des institutions internationales et du secteur privé », a réagit encore M. Narson Rafidimanana, ministre auprès de la Présidence en charge des projets présidentiels, de l’aménagement du Territoire et de l’Equipement.

Cette journée a été marquée par un enthousiasme général, signe d’un nouvel élan sur la Grande Ile,  une  reconnaissance internationale signe du retour de Madagascar au sein du concert des nations. La communauté internationale a marqué sa confiance et a tenu à soutenir les efforts entrepris par le pays depuis le retour à l’ordre constitutionnel. Madagascar dispose en effet d’un immense potentiel économique et naturel. Cette conférence des bailleurs et investisseurs constitue sans aucun doute le point de départ d’une relation renouvelée avec d’une part les bailleurs de fonds et le secteur privé en vedette ce jeudi lors de la deuxième journée de ce rendez-vous orchestré à l’UNESCO. Les défis sont nombreux dans ce pays miné par la pauvreté qui touche près de 80% de la population, une pauvreté aggravée par la crise politique de 2009.

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )