Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / En bref : l’otage français enlevé au Tchad est au Soudan

En bref : l’otage français enlevé au Tchad est au Soudan

L’otage français enlevé au Tchad se trouve au Soudan

L’otage français enlevé jeudi dans l’est du Tchad se trouve au Soudan voisin, a déclaré vendredi à l’AFP le ministre tchadien de la Sécurité Ahmat Mahamat Bachir.
M. Bachir avait indiqué la veille que le Français, travaillant pour une compagnie minière, avait été « enlevé dans une localité située à 50 km de Goz Beida », à 200 km au sud d’Abéché.
Des forces mixtes tchadiennes et soudanaises recherchent l’otage français, selon le ministre qui n’a donné aucun autre détail sur le dossier.

Angola: 11 morts après des pluies torrentielles

Au moins onze personnes ont été tuées par des pluies torrentielles et des inondations qui ont aussi fait des milliers de sans-abri cette semaine dans le nord-ouest de l’Angola, ont annoncé les services de secours. Onze personnes – dont un enfant de deux ans et une personne de 70 ans – ont été tuées dans la province côtière de Luanda (nord-ouest) de mardi soir à mercredi matin, a expliqué à l’AFP le porte-parole provincial de la protection civile et des services d’incendie, Faustino Minguês. Au total, 500.000 personnes ont été affectées, plus de 5.000 habitations et plusieurs écoles et centres de santé notamment inondés, et plus de 340 familles sont désormais sans-abri, selon des sources officielles.

Procès de Simone Gbagbo en Côte d’Ivoire: ses avocats n’assisteront pas à la phase finale

Les avocats commis d’office de l’ex-première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, jugée à Abidjan pour crimes contre l’humanité, n’assisteront pas à la phase finale du procès prévue à partir de lundi, ont-ils annoncé, réclamant une nouvelle fois une reprise totale du procès. Les trois avocats ont longuement exposé leurs griefs, dénonçant notamment l’absence de documents dans le dossier d’accusation et le remplacement d’un assesseur par un autre en cours de procédure.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )