Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Politique / Libye : une rencontre tripartie à Alger le 5 juin prochain

Libye : une rencontre tripartie à Alger le 5 juin prochain

Les ministres des Affaires étrangères de  l’Algérie, de l’Egypte et de la Tunisie se réuniront à Alger les 5 et 6  juin prochain pour procéder à une « évaluation de la situation en Libye à la  lumière des récents développements sur le double plan politique et  sécuritaire », a déclaré le porte-parole du ministère des  Affaires étrangères algérien, Abdelaziz Benali Chérif.

Par Nassim Mecheri

« Dans le cadre de la poursuite de la concertation entre l’Algérie,  l’Egypte et la Tunisie, les ministres des Affaires Etrangères Abdelkader  Messahel, Samah Choukri et Khmaies Djihnaoui, se réuniront à Alger les 5 et  6 juin 2017 pour procéder à une évaluation de la situation en Libye à la lumière des récents développements sur le double plan politique et  sécuritaire », a-t-il précisé dans une déclaration à l’agence officielle algérienne.

Lors de cette rencontre, les trois ministres « feront le point sur les  efforts entrepris par les Libyens eux-mêmes, par les pays voisins de la  Libye, les autres membres de la communauté internationale ainsi que ceux  déployés dans le cadre de cette concertation tripartite visant à  accompagner les parties libyennes sur la voie du règlement définitif de la  crise qui affecte ce pays frère et voisin », a jouté le porte-parole du  MAE.

Pour rappel, le 8 mai dernier les ministres des affaires étrangères des pays voisins de la Libye, ainsi que le représentant de l’Onu pour ce pays, Martin Kobler se sont réunis à Alger pour examiner les derniers développements de la crise en Libye et leurs retombées sur la sécurité des pays de la région, ainsi que le processus de règlement politique.

La Libye avait accueilli favorablement les résultats de cette  11ème réunion des pays voisins de la Libye tenue à Alger pour affirmer l’intérêt et l’attachement de ces pays à la sécurité, à la stabilité et à l’intégrité territoriale de ce pays. « Je salue à partir de cette tribune, les résultats qui ont couronné nos travaux lors de la session d’Alger des pays voisins de la Libye et susceptibles de conforter notre optimisme quant au retour de la stabilité dans notre pays et à la fin des souffrances du peuple libyen qui aspire à un avenir meilleur », avait indiqué le ministre libyen des Affaires étrangères, Mohammed Tahar Siyala, après la lecture du communiqué final de la réunion devant les participants et un parterre de journalistes nationaux et internationaux.

Lors de la conférence de presse animée par le ministre des Affaires étrangères algérien Abdelkader Messahel, en présence de l’émissaire des Nations unies, chef de la mission pour la Libye, Martin Kobler, M. Siyala a salué de nouveau le rôle de l’Algérie qui a abrité cette rencontre. « Nous remercions l’Algérie pour les efforts consentis et qu’elle continue de consentir pour la stabilité dans les pays de la région et de tous ses peuples », a-t-il indiqué.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )