Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / International / Libye: le rendez-vous des terroristes

Libye: le rendez-vous des terroristes

Une rencontre au sommet ! Voilà comment la presse internationale parle aujourd’hui de la réunion qui se serait tenue il y a trois mois en Libye. Durant 72 h, des groupes djihadistes de plusieurs pays se seraient mis autour de la table pour planifier les futures opérations terroristes. Un scénario que les chancelleries occidentales craignaient et qui aujourd’hui ne serait plus fictif.

La conférence qui était tenue secrète aurait réuni les groupes djihadistes marocains, égyptiens, tunisiens, libyens mais également le Front Al-Nosra, qui sévit en Syrie, ainsi que les représentants algériens d’Aqmi, Al Qaïda au Maghreb Islamique. C’est dans la ville de Benghazi à l’est du pays que les faits se seraient produits selon le journal allemand qui n’a cependant pas cité ses sources. Parmi les personnes présentes sur place, l’ennemi numéro des Etats-Unis en Afrique du Nord, Abou Iyadh, responsable de la branche tunisienne d’Ansar al-Charia. Il est actuellement recherché pour l’attaque lancée contre l’ambassade américaine de Tunis en septembre 2012.

L’union des organisations terroristes est envisagée

D’après Welt am Soontag, l’objet de la rencontre entre toutes les organisations terroristes régionales était principalement la redéfinition de la stratégie à adopter pour les prochains mois. Il aurait été question de ne plus envoyer de combattants tunisiens en Syrie mais de les mobiliser pour lutter contre le pouvoir central à Tunis. Si les faits s’avéraient être exacts, il s’agirait alors d’un échec patent des politiques occidentales de lutte contre le terrorisme dans la zone. Une autre crainte est également mise en avant, la réunion de toutes les entités terroristes pourrait signifier une union entre elles qui à terme constituerait un danger décuplé pour les pays concernés. La force de frappe des terroristes serait alors beaucoup plus intense, avec toutes les conséquences que cela induirait.

Lotfi Lounes

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )