Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Environnement / L’Ethiopie mise sur l’énergie verte pour consolider sa croissance

L’Ethiopie mise sur l’énergie verte pour consolider sa croissance

Le gouvernement éthiopien ambitionne de faire entrer le pays et ses 91 millions d’habitants dans le club des nations à revenu intermédiaire d’ici à 2025. Objectif : jouer un rôle de centrale électrique régionale. Pour y parvenir, l’Ethiopie a décidé de miser sur l’énergie verte portée par son potentiel en ressources naturelles, ses capacités d’exportation et sa croissance. Illustration avec l’inauguration récente du plus grand parc éolien d’Afrique subsaharienne à Ashegoda, dans le nord de l’Ethiopie. Coût du projet : 210 millions d’euros.

Une position géographique idéale

De plus, le pays dispose de nombreux atouts. A la source de nombreux fleuves et rivières, le territoire constitue le bassin hydraulique de toute la région. Il a développé de nombreuses centrales hydroélectriques et vend l’énergie à ses voisins à Djibouti, au Soudan ou encore au Kenya. L’idée désormais est d’exploiter les éoliennes.  Ainsi, les autorités éthiopiennes espèrent augmenter les capacités de production nationales de 2177 mégawatts à 10000 MW d’ici 2015. Et cela grâce aux énergies renouvelables, éoliennes mais aussi solaires, géothermiques et hydrauliques.

L’Éthiopie est encore l’un des pays les plus pauvres du monde, la majorité de sa population dispose de moins de deux dollars par jour. Aujourd’hui, seuls 53 % de la population éthiopienne a accès à l’électricité. Ainsi le secteur des énergies renouvelables devrait drainer des investissements massifs pour consolider le rôle de l’Éthiopie comme leader régional et éviter le coût environnemental du développement que sont aujourd’hui en train de payer des pays comme la Chine et l’Inde.

Véronique Mansour

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )