Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Economie / Les dirigeants de la CAE signent un accord d’union monétaire

Les dirigeants de la CAE signent un accord d’union monétaire

Les présidents ougandais Yoweri Museveni, kenyan Uhura Kenyatta, tanzanien Jakaya Kikwete, rwandais Paul Kagame et burundais Pierre Nkurunzia ont signé l’accord qui ouvre la voie vers une suppression progressive des monnaies nationales pour l’introduction d’une monnaie unique dans la région. Selon l’accord, la monnaie unique sera introduite dans la région après une période de dix ans au cours de laquelle les institutions compétentes, telles que la Banque et la Commission des statistiques de l’Afrique de l’est doivent être mises en place.

L’adhésion des Etats membres de la CAE à l’Union monétaire est conditionnée à un taux d’inflation de 8%, un niveau de dette qui ne dépasse pas la moitié du PIB et un niveau d’impôt de 25% du PIB. Ainsi, sur le modèle de l’Union européenne, le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie et l’Ouganda devront respecter des critères macro-économiques. Ils vont mettre en place une Banque centrale est-africaine. La CAE, qui a une population totale de 135 millions d’habitants et un PIB global de 84,7 milliards de dollars, avait déjà mis en place une union douanière et un marché commun.

Introduction du français comme langue de travail
Autre avancée, le Burundi a exprimé sa satisfaction après l’introduction du français parmi les langues de travail de la CEA. Le président Nkurunziza a déclaré que des négociations ont été menées au cours du sommet pour que le français soit accepté comme de langue de travail, en plus de l’anglais et du swahili. Enfin, la présidence tournante de la communauté, pour l’exercice 2014, a été confiée au chef de l’Etat du Kenya, Uhuru Kenyatta. Celui-ci prendra le relais de son homologue ougandais, Yoweri Kaguta Museveni.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )