Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Politique / Législatives en Mauritanie : report du second tour après l’annonce d’une large victoire du parti au pouvoir au premier tour

Législatives en Mauritanie : report du second tour après l’annonce d’une large victoire du parti au pouvoir au premier tour

Initialement prévu le 7 décembre , le second round des législatives et des municipales en Mauritanie se tiendra le 21 décembre,  a annoncé la CENI après avoir annoncé les résultats du premier tour du double scrutin.  L’UPR a remporté 56 sièges des 121 sièges de l’Assemblée Nationale attribués au premier tour. Tewassoul en a obtenu 12, soit 10%. Suivent trois partis de l’opposition dite « modérée »avec  19 sièges, soit 31 pour l’ensemble de l’opposition. Il s’agit d’El-Wiam (8 sièges), dirigé par d’ex-hauts responsables du régime de Maaouiya Ould Taya (1984-2005), de  l’Alliance populaire progressiste (APP, 7 sièges) du président de l’Assemblée sortante, Messaoud Ould Boulkheir  et de l’Alliance pour la justice et la démocratie, mouvement pour la rénovation (AJD/MR, 4 sièges). Ce dernier parti est dirigé par un journaliste, Ibrahima Moctar Sarr, candidat malheureux à la présidentielle de 2009. Le reste des sièges, 34 au total, revient à 14 partis politiques proches de la majorité présidentielle. Celle-ci ressort ainsi confortée à l’issue de ce premier tour. Au second tour, il s’agira de renouveler 26 sièges dans 16 circonscriptions du pays , là où l’UPR , le parti au pouvoir est en ballotage favorable.

Boycott de l’opposition

Dans le même temps se déroulaient les élections muncipales. Et là encore le parti du président Mohamed Ould Abdel Aziz s’est positionné en leader à l’issue du premier tour. Son score : 81 des 218 communes en jeu dans le pays. Des municipales qui profitent à la majorité puisque l’UPR est suivi par le Sursaut de la jeunesse proche du pouvoir. Deux autres partis, El-Wiam et Tewassoul, obtiennent respectivement quatre et trois communes, alors que six autres se partagent six municipalités. Même scénario que pour les législatives en vue du second tour , l’UPR est en ballotage favorable dans les 120 municipalités en jeu  et cela y compris dans 9 circonscription de la capitale , Nouakchott. Cinq d’entre elles promettent un face- à- face avec  Tewassoul.  A l’exception du parti islamiste dont c’était la première participation à des élections, les dix autres partis membres de la Coordination de l’opposition démocratique (COD, dite opposition « radicale ») avaient boycotté ces élections faute de consensus sur les scrutins. Il réclament leur annulation. Quand au taux de participation , il est de 75 % selon le taux avancé vendredi dernier par la CENI. Un record  en Mauritanie, où le taux d’abstention était de 64,5% lors de la présidentielle de juillet 2009 et à 73% aux dernières législatives et municipales de 2006. Près d’1,2 million d’électeurs étaient appelés à voter.

Véronique Mansour

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )