dimanche, 4/12/2016 | 1:13 UTC+1
Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Le Sénégal face au dividende démographique, quelles solutions?
colonie2

Le Sénégal face au dividende démographique, quelles solutions?

Le Sénégal dispose d’une population jeune mais doit encore se donner les moyens d’absorber le dividende démographique? Dans un rapport, les autorités du pays recommandent cinq recettes pour permettre au pays d’atteindre ses objectifs.

La population sénégalaise est jeune. Des estimations récentes montrent que près de 76% de la population est âgée de moins de 35 ans, tandis que 42% de la population ont moins de 15 ans Ce profil jeune de la population est le résultat de la persistance d’une forte fécondité au Sénégal (5 enfants par femme en 2014).

Pour atténuer la hausse du chômage et ses conséquences négatives, le Sénégal devrait accélérer la création d’emplois pour assurer que les possibilités de travail décent disponibles suivent le rythme de croissance rapide de la population des jeunes en âge de travailler à travers la diversification de la production économique ; l’amélioration de la compétitivité des entreprises ; et l’intégration du secteur informel.

Le Directeur général de la Planification et des politiques économiques au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, Pierre Ndiaye, a présenté vendredi dernier à Dakar les grandes lignes à suivre dans un rapport. Selon ses conclusion «Les autorités publiques devraient donner la priorité aux investissements pour initier une baisse rapide de la fécondité, améliorer le capital humain, réformer l’économie pour créer des emplois décents et adéquats et renforcer la bonne gouvernance et le devoir de responsabilité», affirme M. Pierre Ndiaye.

Le document recommande aussi un déclin rapide, volontaire de la fécondité grâce à l’accès universel à la planification familiale, l’augmentation du niveau d’éducation des femmes et le renforcement des efforts pour améliorer la survie de l’enfant.

«Il faut améliorer la qualité de la santé de la population actuelle et future ; investir dans l’éducation et le développement des compétences nécessaires pour propulser le pays vers une économie émergente ; accélérer les réformes économiques et la création d’emplois ; et améliorer la gouvernance et le devoir de responsabilité qui ont un impact transversal sur tous les piliers du Dividende démographique» (DD), note le Directeur de la planification et des politiques économiques.

Commentant le rapport, Andrea Wojnar Diagne, représentante-résident du Fonds des Nations Unies pour la Population (Unfpa) au Sénégal a indiqué que le DD est d’une importance capitale et le rapport va tracer la voie à suivre vers une politique et une action concertée.

«Le DD est un levier principal pour atteindre les Objectifs de développement durable. C’est pourquoi, le Sénégal a lancé son processus d’élaboration d’un rapport national sur la capture du Dividende démographique depuis plus d’un an», a dit Mme Diagne, appelant à des investissements immédiats dans l’éducation et la santé. Selon elle, le Sénégal a toutes les possibilités de capturer le DD, mais que celui-ci n’est pas automatique et passe par une bonne gouvernance soutenue, une bonne éducation et de santé. «Le DD crée une croissance économique et un développement économique pour un pays. Il résulte de l’accès à l’emploi décent, de la bonne gouvernance, entre autres. La compréhension du DD et de ses enjeux nécessite la prise en compte du paradigme de la démocratie moderne.

Le Sénégal se situe dans la 3èeme phase de sa transition démographique. Ce qui est une opportunité», a affirmé pour sa part, Amadou Bâ, ministre de l’Economie, des Finances et du plan. Il a estimé que l’important accroissement de la population nécessite des investissements massifs. «Ce faisant, a-t-il poursuivi, la problématique du DD est au cœur du Chef de l’Etat qui veut le réaliser, en promouvant le capital humain, repositionnant la planification familiale, promouvoir l’emploi des jeunes».

La rédaction avec APA

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )