You are here:  / À LA UNE / Economie / Le Sénégal ambitionne de devenir un hub aérien sous régional

Le Sénégal ambitionne de devenir un hub aérien sous régional

Le gouvernement du Sénégal se fixe pour objectif de faire le pays un hub sous régional dans le domaine des transports aériens. Cette ambition a été réitérée, vendredi, par le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Maimouna Ndoye Seck, qui présidait une rencontre d’échange sur le secteur.

Par Hamidou Baldé à Dakar

Faire le Sénégal un hub sous régional aérien. C’est l’objectif que s’est fixé l’Etat à travers sa politique relative aux transports aériens. Pour ce faire, il mise sur la réalisation d’un certain nombre d’infrastructures aéroportuaires. En présidant, vendredi dernier, une rencontre d’échanges dans le cadre de la célébration des Journées du transport aérien, le ministre du Tourisme et des Transports aériens,Maimouna Ndoye Seck, a réaffirmé le vœu de l’Etat d’inaugurer le premier vol commercial d’Air Sénégal (nouvelle compagnie récemment mise en place) à l’Aéroport international de Blaise Diagne de Diass (AIBD). A en croire le ministre, le démarrage des activité de cette plateforme est prévu au cour de l’année 2017.

La réalisation  de cet aéroport  répond à l’ambition des autorités sénégalaises de désengorger la ville de Dakar et de favoriser ainsi un meilleur aménagement du territoire. Elle exprime également une volonté des autorités sénégalaises de faire du Sénégal une plaque tournante et un point préférentiel d’escale technique en Afrique,  pour les trafics aériens d’Afrique, d’Europe et des Amériques. Ainsi, le gouvernement compte miser sur trois piliers essentiels pour faire le Sénégal un hub sous régional des transports aériens. Il s’agit du nouvel aérprt de Diass, le démarrage prochain des activités de la flotte nationale et des aéroports régionaux répondant aux normes techniques. Le ministre reconnaît, par ailleurs que l’arrêt des activités d’Air Afrique et la disparition d’autres compagnies ont brisé les ambitions du Sénégal dans les transports aériens.
Le Sénégal veut atteindre 3 millions de touristes en 2023
Le Sénégal ambitionne de promouvoir un tourisme éthique, compétitif et contribuant durablement à son émergence économique. A travers les orientations stratégiques, l’objectif global de la politique touristique est de permettre au pays d’atteindre le cap de 3 000 000 de touristes en 2023, avec un objectif intermédiaire de 2 000 000 en 2018. Il s’agira, à terme de placer le Sénégal dans le top 5 des pays touristiques en Afrique, en triplant le nombre de touristes : plus de 3 millions de touristes par an; d’utiliser le tourisme comme vecteur de développement social et territorial, via la promotion et la création de micro-entreprises touristiques. Ainsi, afin de réaliser ces objectifs, la stratégie retenue repose sur les axes suivants :le développement de l’offre touristique, la promotion touristique adaptée et la réorganisation de la gouvernance touristique.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )