Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Le Sénégal accélère le nouveau code des télécommunications

Le Sénégal accélère le nouveau code des télécommunications

Où en est le processus de l’actualisation du code des télécommunications au Sénégal? Le président Macky Sall met la pression pour accélérer le développement de l’économie numérique.

Par Hamidou Baldé
 
Appréciant la place centrale de l’économie numérique dans le Plan Sénégal Emergent, le Chef de l’Etat invité, à l’occasion du conseil des ministres, le Gouvernement à finaliser, dans les meilleurs délais, le processus d’actualisation du Code des télécommunications. Le chef du gouvernement a été également appelé à veiller au renforcement institutionnel et financier du Fonds de développement du service universel des télécommunications (Fdsut). Le Chef de l’Etat a profité, en outre de ce conseil pour inviter le Premier Ministre à accélérer la mise en place du Conseil national du numérique, et à entretenir un dialogue régulier avec les acteurs privés et professionnels du secteur, au regard de l’impératif de l’implication des entreprises locales dans le développement des projets publics.
70 millions d’euros de la Bad pour soutenir « la ville numérique ».

Avec le soutien de certaines institutions financières, le Sénégal veut placer le numérique au cœur de la transformation structurelle de son économie. A ce titre, le Conseil d’administration de la BAD avait approuvé, en 2015, le projet de parc des technologies numériques du Sénégal pour un montant de 70 millions d’Euros. Ce projet s’inscrit en particulier dans le projet phare « Economie numérique : zones dédiées aux services d’export (BPO) prêtes à l’emploi » et le projet de « Ville numérique ». A travers ce programme, le Sénégal se fixe pour objectif de d’avoir la première et la plus grande plateforme régionale numérique.
 
Le Parc des Technologies Numériques sera bâti sur une superficie de 25 hectares et exécuté sur une période de quatre ans. Entre autres composantes de ce parc : un centre de données (Datacenter), des établissements d’externalisation des processus métier (BPO/ITES), une plateforme d’incubation d’entreprises de TIC, un centre de production audiovisuelle et de développement de contenus, un centre de formation et un institut de recherche dans le domaine des TIC.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )