Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Société / Le Rwanda condamne l’opposante Ingabire à 15 ans de prison

Le Rwanda condamne l’opposante Ingabire à 15 ans de prison

La justice rwandaise a confirmé le jugement de culpabilité des chefs de «conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre» et «minimisation du génocide» de 1994 au Rwanda, la déclarant en outre coupable de «propagation de rumeurs dans l’intention d’inciter le public à la violence», un chef dont elle avait été acquittée en première instance. La Cour a cependant confirmé le verdict d’acquittement des chefs de «propagation de l’idéologie de génocide» et «mise en place d’un groupe armé», estimant que «les preuves disponibles n’étaient pas suffisantes pour condamner».

Victoire Ingabire âgée de 45 ans est détenue depuis octobre 2010. Elle dirige le parti des Forces démocratiques unifiées (FDU) mais Kigali refuse de la reconnaître en tant que telle. Le Parquet avait requis 25 ans de prison en appel pour l’ensemble des charges retenues contre l’accusée qui réclamait l’acquittement de toutes les charges. La défense promet de ne pas abandonner le combat. La Cour suprême a en outre rejeté l’appel et confirmé la peine du co-accusé de Mme Ingabire, Vital Uwumurenyi, condamné en première instance à 4 ans et 6 mois de prison, dont un an avec sursis, pour «conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre» et «complicité de terrorisme». Quatre co-accusés avaient confessé être d’anciens membres de la rébellion des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) et avaient affirmé que Victoire Ingabire leur avaient remis de l’argent pour mettre sur pied un groupe armé en vue d’attaquer le Rwanda. La défense de l’opposante Victoire Ingabire promet de ne pas abandonner le combat.

Sylvain Griout

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )