Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / L’ Afrique, le nouvel eldorado des chômeurs européens

L’ Afrique, le nouvel eldorado des chômeurs européens

Depuis plus d’un demi-siècle, les flux migratoires à travers le monde demeurent principalement orientés du sud vers le nord, ce constat trouve son explication bien évidemment dans le différentiel de développement entre pays dits du « sud » et pays dits du « nord ». A l’instar du continent nord-américain et du Japon, l’Europe accueille des étudiants venus bénéficier d’un enseignement de qualité ou des travailleurs souhaitant améliorer leur condition de vie. Ces populations qui décident de gagner le continent européen sont originaires principalement d’Afrique, la proximité géographique et l’histoire entre les deux continents expliquant cette réalité.

Ce constat sur les flux migratoires ne doit-il pas être cependant aujourd’hui nuancé ? Dans un contexte, où l’Europe sort difficilement d’une récession économique et doit faire face à présent à de lourdes réformes structurelles, l’Afrique dans son ensemble connaît une forte croissance économique. Malgré l’instabilité de certaines régions du continent, le taux de croissance a atteint les 5 % en 2013 et dépassera et les 6% en 2014 selon les prévisions du FMI. Cette vivacité retrouvée sur le plan économique est due principalement à une forte demande intérieure, une aubaine pour les entreprises européennes à la recherche de nouveaux marchés.

L’Afrique est en train de devenir une terre promise

Cette attractivité du continent africain est en phase certes doucement mais durablement de bouleverser les idées reçues concernant la réalité des flux migratoires. Qui aurait cru que l’Afrique pourrait devenir une terre promise pour les chômeurs européens il y a encore quelques années ? Personne assurément. Alors que le chômage frappe de nombreux cadres européens, de nombreuses entreprises françaises, portugaises, anglaises mais aussi africaines travaillant sur le continent, sont en quête permanente de compétences notamment dans le management. Ces opportunités créent un engouement certain des chômeurs européens qualifiés originaires ou non de pays africains pour impulser un nouvel élan dans leur carrière professionnelle.

Des européens par dizaines de milliers

Ce phénomène prend de plus en plus d’ampleur. On estime à 55.000 le nombre de Français installés au Maroc pour des raisons professionnelles, 60 % d’entre-eux sont des binationaux. En Algérie, on estime que depuis 3 ans, 15.000 à 20.000 jeunes français d’origine algérienne auraient fait le choix d’y venir travailler et cette tendance est à la hausse. En Angola, ancienne colonie portugaise, on estime le nombre de résidents portugais à plus de 100.000, un chiffre multiplié par 5 en 10 ans. l’Afrique de l’Ouest n’est pas en reste et présente également un intérêt particulier auprès de ces nouveaux migrants venus du nord.

Cette migration à « front renversé » traduit une nouvelle donne, celle de l’émergence d’un continent qui lui aussi, peut attirer les talents du monde entier et contribuer à l’épanouissement de ceux qui croient en l’avenir de l’Afrique.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )