Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / International / Vague d’ attentats en Russie à l’approche des JO de Sotchi

Vague d’ attentats en Russie à l’approche des JO de Sotchi

La terreur se poursuit à Volvograd, une ville d’un million d’habitants située à plusieurs centaines de kilomètres des républiques et régions musulmanes du nord du Caucase en proie à l’activisme de groupes islamistes et séparatistes. Ce lundi matin, une nouvelle explosion s’est produite dans un trolleybus. L’attaque serait l’oeuvre d’un kamikaze comme la veille dans la gare centrale de la ville. Le comité d’enquête russe a précisé qu’un engin explosif a été déclenché par un kamikaze de sexe masculin et que les explosifs utilisés pour l’attentat présentent des éléments «identiques» à ceux utilisés dimanche. Dix personnes au moins ont été tuées ce lundi matin et dimanche 17 autres ont péri et une quarantaine de personnes ont été blessées dans la gare de l’ex-Stalingrad.

L’attentat de dimanche est considéré comme le plus meurtrier commis en Russie en dehors du Nord-Caucase depuis le 24 janvier 2011, jour où des insurgés islamistes avaient tué 37 personnes à l’aéroport moscovite de Domodedovo. Depuis le 21 octobre dernier, Il s’agit du troisième attentat à Volvograd, des attaques non revendiquées. Un attentat-suicide commis par une femme kamikaze à bord d’un bus de la même ville, avait fait sept morts et une trentaine de blessés. L’attentat avait été attribué par les enquêteurs à une femme de 30 ans nommée Naïda Assialova, originaire du Daguestan, une république russe en proie à une insurrection islamiste. Dimanche, une enquête a été ouverte pour acte de terrorisme présumé.

Le président russe, Vladimir Poutine, a ordonné aux forces de l’ordre de prendre toutes les mesures nécessaires concernant la sécurité après cette explosion et cela alors que les Jeux Olympiques de Sotchi se profilent dans six semaines. La station touristique est elle-même située au pied du Grand Caucase, non loin de zones troublées comme la Tchétchénie et le Daguestan, dans l’extrême Sud de la Russie.

Véroniqe Mansour

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )