Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Economie / La 3G arrive en Algérie

La 3G arrive en Algérie

L’Algérie était un des derniers pays au monde à ne pas bénéficier de la technologie 3G. Pourquoi? C’est la question que tous les algériens se sont posés à propos des difficultés de lancement sur le territoire. Alors qu’en 2004 les premiers essais avaient lieu, comment expliquer que l’Algérie a du attendre près d’une décennie pour avoir accès à cette technologie.

Alors que la plupart des pays sont en train de passer à la 4G, Oran ou Alger accueillent seulement aujourd’hui la 3G. L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) a annoncé que «les opérateurs peuvent désormais procéder au lancement commercial de leur service 3G dans leurs wilayas respectives de déploiement, conformément au cahier des charges».

Les raisons de ces retards sont nombreuses. Certains considèrent qu’Algérie Télécom, a tout fait pour empêcher la concurrence de se déployer. Mehmel Azouaou, son directeur général à rejeté ces accusations en considérant que la 3G et l’ADSL n’étaient pas opposées mais complémentaires.

Des raisons sécuritaires ont également été avancées

Alors qu’en principe l’adoption de la 3G ne nécessite pas de changement de numéro de téléphone, la ministre de la poste et des TIC a clairement spécifié que des numéros seraient attribués pour les futurs abonnés. Un moyen d’identifier les utilisateurs. Identification qui n’a jamais réellement fonctionné jusqu’ici mais dont la mise en place prend du temps. Les infrastructures sont également à mettre en cause dans les reports successifs de la 3G, mais aussi dans la mauvaise qualité de l’ADSL. Les difficultés que rencontrent les algériens avec le haut débit, démontrent bien l’obsolescence des réseaux et la difficulté à déployer la fibre sur tout le territoire. Malgré les efforts faits ces derniers mois, le retard pris s’est accumulé.

Face aux pays voisins comme le Maroc ou la Tunisie, l’Algérie se retrouve dans une position délicate. Alors qu’elle était le fer de lance du téléphone portable dans la Maghreb, elle se retrouve en queue de peloton en matière de nouvelles technologies mobiles.

Malik Belkacem

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )