Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / International / République Centrafricaine : l’ONU autorise la France à intervenir

République Centrafricaine : l’ONU autorise la France à intervenir

Plus d’une dizaine de jours après l’annonce de la France d’envoyer plusieurs centaines de soldats en RCA, l’ONU a autorisé l’intervention. La résolution a été votée et donnera un mandat d’un an à la Misca, la force panafricaine présente dans le pays, pour se déployer. Ses missions principales sont au nombre de deux ; protéger les civils et rétablir l’ordre et la sécurité sur tout le territoire centrafricain. Mais la résolution ne s’arrête pas là. Elle autorise également les forces françaises déjà présentes et celles en attente actuellement au Cameroun, à prendre toutes les mesures nécessaires pour soutenir la Misca dans sa mission.

Une résolution placée sous le chapitre VII

C’est sous le chapitre VII de la Charte des Nations Unies que le texte est placé, tout comme l’avait été celui qui autorisait le recours à la force en Libye en 2011. Ban Ki-Moon aura, pour sa part, à présenter un rapport. Le secrétaire général de l’ONU devra, dans les trois mois établir un texte pour recommander la transformation de la Misca, si les conditions le permettent, en opération de maintien de la paix. Néanmoins l’ambassadeur français à l’ONU, Gérard Araud, a été très clair, « si la force africaine fait le travail, il n’y aura pas besoin d’une force de maintien de la paix ».

Un autre point est évoqué dans la résolution, c’est celui des droits de l’homme. Une commission d’enquête sera chargée d’enquêter sur les exactions commises et leurs responsables. Un embargo sur les armes et des sanctions ciblées sont également évoquées dans le texte.

La Misca doit atteindre à terme, l’effectif de 3 600 hommes. Paris devrait envoyer 1 200 soldats. Plus de 600 se trouvent déjà à Bangui, la capitale, selon le ministère de la défense français. Ce vote intervient quelques heures seulement après des affrontements qui ont fait plus de 80 morts et près d’une centaine de blessés. L’intervention devrait débuter incessamment sous peu.

Lotfi Lounes

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )