Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / L ‘Algérie soulagée après l’élection d’Emmanuel Macron à la tête de la France

L ‘Algérie soulagée après l’élection d’Emmanuel Macron à la tête de la France

L’élection présidentielle française  a été largement suivie de l’autre coté de la méditerranée. En Algérie, les citoyens ont très bien accueilli l’élection d’Emmanuel Macron face à la candidate de l’extrême droite Marine Le Pen, Le président algérien, Abdelaziz  Bouteflika, a lui adressé un message de félicitations au président français élu, dans lequel il a salué une élection « bien méritée »,  la lucidité de sa vision et la rectitude de ses engagements.

Par Nassim Mecheri à Alger

« Votre élection bien méritée en qualité de président de la République  française récompense, à bon droit, la force de votre volonté, la lucidité  de votre vision et la rectitude de vos engagements. Le peuple français qui  a su choisir en vous l’homme d’Etat, de cœur et d’esprit, capable de  présider à ses destinées dans cette conjoncture difficile et de conduire sa  trajectoire vers l’avenir qualitativement meilleur que vous avez projeté  avec une conviction communicative, a, ce faisant, fort opportunément  distingué un ami de l’Algérie », a écrit le chef de l’Etat dans son message.

« Alors que, dans les importantes fonctions ministérielles que vous avez  assumées, vous apportiez une contribution significative à l’édification du  partenariat d’exception entre l’Algérie et la France que votre éminent  prédécesseur et moi-même avons ambitionné comme grand dessein commun pour  nos deux peuples, chacun a pu prendre toute la mesure de la foi et de la  créativité que vous investissiez dans une œuvre que vous saviez relever de  la cohérence de l’Histoire », a ajouté le Président Bouteflika.

« Vos anticipations et vos initiatives ont fait l’ample démonstration de  votre claire détermination à travailler avec nous à compenser les occasions  manquées dans les relations algéro-françaises par l’ouverture de nouveaux  horizons porteurs de la promesse d’une mémoire résolument assumée dans sa  vérité et son intégrité et d’une amitié véritablement arrivée à la maturité  ainsi que d’intérêts avantageusement équilibrés, la communauté algérienne  installée en France et les citoyens français présents en Algérie devant  demeurer un ressort humain précieux à honorer et à préserver », a encore  relevé le président de la République.

L’Algérie a de tout temps été un espace de visite de certains candidats allant pour diverses raisons. Le fondateur du mouvement En Marche n’a pas failli à cette règle. Lors de sa visite à Alger en février dernier, Emmanuel Macron avait qualifié la colonisation de «crime contre l’humanité», des propos qui avaient été accueillis favorablement en Algérie, mais qui suscitèrent l’ire des autres candidats tant chez la droite que chez la gauche françaises. «La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes», avait déclaré le candidat centriste.

« Votre récente visite à Alger, dans le contexte du lancement de votre  remarquable marche vers l’accomplissement de votre haute destinée  nationale, a déposé, pour toujours, dans le patrimoine commun de nos deux  pays et au-delà, la pétition de principe empreinte de courage politique et de sincérité humaine hors du commun quant à la nature irrécusablement condamnable du colonialisme », a rappelé Bouteflika dans ce sens.

« Cette attitude pionnière de votre part vous place, naturellement et  légitimement, dans la position-clé de protagoniste, convaincu et  convainquant, du parachèvement d’une réconciliation authentique entre nos  deux pays, dans la fidélité à des valeurs propres aux peuples dont la  proximité dans les épreuves de la confrontation se valorise en un  compagnonnage dans l’espérance à nul autre comparable », a ajouté le  Président Bouteflika.

« Au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel,  j’ai grand plaisir à vous adresser mes plus chaleureuses félicitations  auxquelles je joins les vœux sincères que je forme pour votre plein succès  qui sera celui de la France amie dans le rayonnement que la communauté internationale attend d’elle parmi les nations qui portent l’espoir d’une  paix et d’une prospérité bénéficiant aux générations actuelles et futures à  travers le monde », a conclu le chef de l’Etat.

Pour rappel, durant la période de l’entre-deux tours, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale algérien, Ramtane Lamamra, avait pour sa part jeté le dévolu sur Emmanuel Macron sans ambiguïté «Emmanuel Macron est notre ami, c’est un ami de l’Algérie, et c’est la réalité, nous attendons le second tour le 7 mai», a déclaré à la presse M. Lamamra en soutien du candidat du mouvement En Marche.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )