Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Société / Kenya : nouvelle embuscade contre la police près de la frontière somalienne

Kenya : nouvelle embuscade contre la police près de la frontière somalienne

L’attaque de mardi contre la police n’a pas été revendiquée. Elle a fait cinq morts parmi les policiers et trois civils ont été tués. Selon un communiqué de la police , un agent est porté disparu , deux autres sont bléssés et un assaillant a péri dans l’embuscade.
Les forces de police sont à la recherche du policier disparu et des auteurs de l’attaque. La ville de Liboi est située à 550km à l’est de Nairobi. Il s’agit d’un poste frontalier situé à une quinzaine de kilomètres de la frontière avec la Somalie.
Le mode opératoire est connu. Il est identique à celui qu’utilisent les insurgés somaliens shebab. Ces derniers avaient revendiqué une attaque contre un commissariat de Liboi en mai dernier, qui avait fait cinq morts – deux policiers et trois civils.
E, février dernier , sept personnes avaient également été tués dans une mosquée près de Liboi en février par des hommes armées
La ville de Liboi est située à 550km à l’est de Nairobi. Il s’agit d’un poste frontalier situé à une quinzaine de kilomètres de la frontière avec la Somalie. Le département de Garissa, où est située Liboi, et plus généralement la façade est du Kenya, frontalière avec la Somalie, est l’objet de nombreuses attaques, le plus souvent attribuées aux shebab et à leurs sympathisants depuis que l’armée kényane est entrée en Somalie en octobre 2011 pour combattre les islamistes somaliens.

Les assaillants du Westgate pourraient ,eux ,avoir fui

Fin septembre, deux policiers kényans ont trouvé la mort dans une attaque nocturne à Mandera, située à la pointe nord-est du Kenya.
La plupart des attaques dans ces zones sont attribuées au shebab. Le 21 septembre dernier, le centre commercial Westgate au cœur de la capitale kenyane Nairobi a été visé par un commando shebab. L’assaut du Westgate a duré quatre jours. Selon un rapport de la police new-yorkaise publié mardi, les quatre terroristes responsables de l’attaque du centre commercial Westgate, qui avait fait au moins 67 morts en septembre à Nairobi, pourraient avoir fui avant l’assaut des forces kényanes.

Sylvain Griout

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )