Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Intégration : vers un élargissement de la CEDEAO aux pays du Maghreb

Intégration : vers un élargissement de la CEDEAO aux pays du Maghreb

A Monrovia (Liberia) ce 04 juin, la 51ème Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) se penchera sur des questions d’intégration régionale ou d’élargissement de cet espace communautaire, outre la question de désignation du nouveau Président en exercice de cette Communauté.

Par Emmanuel-Gaël Gade

Le Maroc, la Tunisie et la Mauritanie sont les grands sujets au menu de cette 51ème grand-messe de la CEDEAO. Et pour cause. Les leaders des 15 pays formant ce bloc ouest-africain vont d’une part plancher ce 04 juin à Monrovia sur «les demandes d’adhésion du Maroc et de statut d’observateur de la Tunisie à la CEDEAO», et d’autre part sur «la demande d’accord d’association de la Mauritanie avec l’espace communautaire». En dehors de ces délicates questions d’intégration et d’élargissement, les premiers responsables de la CEDEAO vont aussi procéder à la signature «du Traité de l’autoroute Dakar-Abidjan, et la pose de la première pierre d’un projet régional d’énergie électrique. Ce projet concerne la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Liberia et la Sierra Léone», a appris «Afrique Inside» auprès de la Commission de la CEDEAO.

Autre temps fort de ce rendez-vous régional, les Chefs d’Etat et de Gouvernement «devront aussi passer en revue toute une série de rapports, notamment le rapport spécial et celui intérimaire 2017 du président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza. Ils étudieront également les rapports de la 78ème session ordinaire du Conseil des ministres, et celle de la 38ème réunion du Conseil de médiation et de sécurité, de même que le compte rendu du Comité ministériel ad hoc sur la réforme institutionnelle et la fin du mandat des fonctionnaires statutaires de la CEDEAO», indique la Commission de cette sous-région.

Des invités de marque prennent part à ce Sommet ordinaire de la CEDEAO. Il s’agit d’un côté du représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat. D’un autre, on notera la présence de la Haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Federica Mogherini, et celle du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou.

Portée sur les fonts baptismaux le 28 mai 1975, la CEDEAO est la CER (Communauté économique régionale) la plus dynamique des cinq sous-régions qui composent l’UA (Union Africaine). Les principales puissances économiques de cette sous-région sont le Nigeria (1ère puissance économique d’Afrique) et la Côte d’Ivoire.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )