Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Société / Hépatite B et C en Afrique : 100 millions de personnes touchées

Hépatite B et C en Afrique : 100 millions de personnes touchées

On estime que 100 millions de personnes sont infectées par l’Hépatite B et C en Afrique. Face à l’urgence, des experts se réunissent à Dakar pour le Sommet africain 2016 sur l’hépatite virale. Pour rappel,  l’hépatite B et les infections de type C sont responsables de 80 % des cirrhoses du et des cancers du foie.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les taux d’hépatite virale chronique des pays africains figurent parmi les plus élevés au monde. Rien qu’en Afrique, on estime en effet que plus de 30 millions de personnes souffrent d’hépatite C. Les experts affirment même que c’est le nombre de personnes porteuses du virus des hépatites B et C en Afrique s’élève à 100 millions. L’épidémie de l’hépatite B et C continue de progresser dans l’ensemble du continent et devient un grave problème de santé publique ont-il conclu à l’occasion du Sommet africain 2016 sur l’hépatite virale de Dakar.  Les experts ont alerté face  à la progression de l’épidémie. 100 millions. « L’épidémie de l’hépatite B et C continue de progresser dans l’ensemble du continent et devient un grave problème de santé publique », a déclaré Danjuma Adda, membre du conseil d’administration de l’Alliance mondiale contre les hépatites pour l’Afrique. Pour  Souleymane Mboup, co-président du sommet et professeur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar « partager la recherche, les politiques et les informations de programmes issues de toute l’Afrique aidera considérablement ceux qui travaillent sur le terrain en apportant leur soutien aux personnes qui vivent avec l’hépatite virale ou sont à risque de la contracter. »

Il est aujourd’hui possible d’éviter l’hépatite virale. Le vaccin contre l’hépatite B est  sûr et efficace, il a été introduit dans les calendriers de vaccination systématique des enfants dans l’ensemble des 47 États membres de la Région africaine, et 75 % des enfants ont reçu les trois doses. Pourtant, des efforts restent encore à fournir, la plupart des pays n’ont pas encore instauré la première dose à administrer aux nouveaux-nés pour prévenir la transmission de l’hépatite B à la naissance

L’hépatite virale est une inflammation du foie provoquée par un virus. Il existe cinq virus différents de l’hépatite : l’hépatite A, B, C, D et E. Tous ces virus provoquent une infection à court terme ou aiguë. Les virus de l’hépatite B et C peuvent provoquer une infection à long terme appelée l’hépatite chronique qui peut entraîner des complications engageant le pronostic vital telles que la cirrhose (lésions cicatricielles au niveau du foie), l’insuffisance hépatique et le cancer du foie.

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )