You are here:  / À LA UNE / Environnement / Ghana : un programme solaire ambitieux pour faire face à la crise énergétique

Ghana : un programme solaire ambitieux pour faire face à la crise énergétique

Un tournant dans le secteur énergétique au Ghana enclin à développer un ambitieux programme solaire. Une annonce du gouvernement mercredi dernier. Objectif : équiper 38.000 foyers.

Par la rédaction

La libération du secteur de l’énergie est lancée au Ghana où les pénuries de courant sont régulières depuis plus de 30 ans, une situation qui s’aggrave de jour en jour en dépit d’une croissance économique très encourageante , 5.8 % en 2016 et une prévision de 8.7 % en 2017 selon la Banque africaine de développement. La stabilité macro-économique semble être au rendez-vous reste à consolider et renforcer les mesures pour faire face  à  la crise énergétique qui paralyse le pays.

Dans ce contexte, le gouvernement ghanéen a annoncé ce mercredi 30 mars 2017, le lancement d’un grand projet de panneaux solaires. Le budget 2017 doit permettre de fournir 2 à 3% de la production nationale et d’approvisionner en énergie solaire 38.000 foyers dans des collectivités « hors réseau ». Une volonté du président Nana Akufo-Addo qui ne cesse de déplorer la politique énergétique de son prédécesseur John Dramani Mahama jugées désastreuse pour le pays en raison d’un  énorme dette. Celle-ci s’élèverait à 2,4 milliards de dollars (2,2 milliards d’euros).  Pour le président ghanéen, cette dette explique en partie les problèmes d’accès à l’électricité dans le pays.

A terme plus de 2.000 emplois crées

Le nouveau programme solaire nourrit ainsi de grandes attentes au sein du gouvernement qui espère l’adhésion du gouvernement. Il a été confié à une entreprise britannique Blue Energy, qui prévoit de construire une énorme centrale solaire d’une capacité de 155 mégawatts dans l’ouest du pays. 183 hectares du village de Aiwiaso dans la région seront exploités pour l’installation de la centrale d’énergie.  Plus de 630.000 panneaux photovoltaïques seront installés sur le site du projet qui pourrait générer  500 emplois permanents et 200  autres pour les travaux. On parle de 2100 emplois crées, une manne pour l’économie locale.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )