dimanche, 11/12/2016 | 1:17 UTC+1
Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Politique / Gabon-présidentielle : le rapport sévère de l’UE globalement satisfaite
sdr

Gabon-présidentielle : le rapport sévère de l’UE globalement satisfaite

Lors dune conférence de presse à l’hôtel Radisson Blu de Libreville au Gabon, QG de la mission d’observation de l’Union européenne, l’eurodéputée bulgare Mariya Gabriel, la chef de la mission de l’UE a déclaré que le scrutin du 27 août s’est globalement bien déroulée mais a néanmoins souligné des lacunes dans le processus électoral et recommande aux institutions en place d’assurer la transparence pour la suite du scrutin.

Le rapport de la mission européenne d’observation note que “Dans près de 95% des 260 bureaux observés les conditions de vote ont été jugées satisfaisantes.” “Les deux principaux candidats ont chacun déployé des scrutateurs au sein des bureaux de vote, respectivement 80% et 75%, garantissant ainsi la transparence du processus.” “Le scrutin s’est déroulé dans la paix et le calme, sans incident majeur, et le secret du vote a été garanti.”

Si la mission juge le scrutin globalement satisfaisant, elle a noté plusieurs dysfonctionnements et irrégularité en amont du scrutin et pendant le vote tels que l’absence de statistiques sur le nombre de carte d’électeurs distribuées ou encore une commission électorale trop inaccessible. Par ailleurs, plusieurs observateurs ont remarqué des urnes mal scellées, etc. Le rapport pointe du doigt des inégalités durant la campagne électorale au bénéfice du président-candidat ( moyens financiers plus importants, présence dans les médias) mais également le niveau de violences verbales lors de la quinzaine.

S’agissant de la déclaration de victoire faite par Jean Ping avant la proclamation des résultats, Mme Gabriel, la cheffe de la mission européenne d’observation a brièvement laissé entendre sa désapprobation. Rappelons que la mission de l’UA a condamné l’annonce de Jean Ping qui s’est proclamé président élu au lendemain du scrutin. De même, la mission du Parlement africain – société civile a condamné fermement l’annonce chiffrée anticipée du candidat Jean Ping, rappelant que le cadre du processus électoral défini par l’ensemble des représentants de la classe politique gabonaise ne permet pas aux candidats de produire de tels éléments avant la CENAP.

Enfin l’UE suggère l’affichage de chaque procès-verbaux bureau de vote par bureau de vote pour assurer la transparence du processus électoral jusqu’à l’annonce officielle des résultats, reste que les résultats devraient être annoncés ce mardi vers 17H00, des délais courts compte tenu du nombre ded bureaux de vote soit 2580 au total.

Pour l’UE, il s’agissait d’une première au Gabon. La mission d’observation a déployé plus d’une cinquantaine d’observateurs au Gabon. Ecoutez Mariya Gabriel, la chef de la mission de l’UE.

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )