dimanche, 4/12/2016 | 1:13 UTC+1
Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Politique / Gabon : Jean Ping défie Ali Bongo, les autres candidats à la trappe
21ping

Gabon : Jean Ping défie Ali Bongo, les autres candidats à la trappe

Au Gabon, le climat de fin de campagne électorale se durcit. Le duel Bongo-Ping se poursuit de plus belle à distance. Jean Ping a sollicité un face-à-face télévisé avec le président sortant. Problème : le leader et grand favori de l’opposition n’est pas le seul candidat face à Ali Bongo qui a décliné l’invitation au motif du respect de la loi.

A trois jours du vote présidentiel, M. Jean Ping invite M. Ali Bongo Ondimba à un débat télévisé devant la Nation, organisé sous l’égide du Conseil national de la communication (CNC), a indiqué son équipe de campagne dans un communiqué parvenu mercredi à l’AFP.

L’ex-président de la commission de l’Union africaine (UA) souhaitait la participation de journalistes choisis par les candidats, et représentant la diversité de la presse et des médias.

M. Ping faisait ainsi savoir qu’il refusait de participer à l’émission Le Débat organisée par le même CNC, où les candidats débattent pendant plus d’une heure avec des journalistes de la télévision publique proche du pouvoir.

La demande d’un débat contradictoire n’est pas prévue par les lois de la République, a répondu le porte-parole du gouvernement Alain Bilie-By-Nze, indiquant que le président-candidat participerait lui-même au débat avec les journalistes ce mercredi soir à partir de 19h00 (18h00 GMT) sur les antennes de Radio Télévision Gabon (RTG).

Le candidat ne va pas débattre avec tous les candidats. Pourquoi devrait-il débattre avec Jean Ping et pas avec les autres’, a poursuivi M. Bilie-By-Nze lors d’une conférence de presse, ajoutant: Jean Ping n’a ni la carrure ni la santé pour tenir face à Ali Bongo sur un plateau de télévision.

Face à des journalistes, M. Ping a craint de devoir répondre aux questions embarrassantes concernant les nouvelles révélations l’impliquant lui et les membres de sa famille, a enfin estimé le porte-parole.

Les chaînes publiques Gabon Télévision et Gabon 24 étalent depuis des semaines les détails d’une sulfureuse affaire de rétro-commissions – révélée par le site français d’information Mediapart – impliquant le fils aîné de Jean Ping dans l’attribution de chantiers d’infrastructures à un groupe chinois.

La rédaction avec AFP

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )